Chic location

Lancé il y a presque un an et demi par la jeune avocate-­devenue-entrepreneure... (Fournies par Chic Marie)

Agrandir

Fournies par Chic Marie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Guimond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Lancé il y a presque un an et demi par la jeune avocate-­devenue-entrepreneure Marie-Philip Simard, Chic Marie propose un service pratique et original à celles qui désirent ajouter à peu de frais de la variété à leur garde-robe, la location de vêtements.

Louer des vêtements... mais pourquoi? vous demandez-vous peut-être. C'est drôle, sur le coup, on s'est posé la même question... mais en y réfléchissant un peu, les réponses sont venues assez vite. Par exemple, en pleine recherche d'emploi, vous avez plusieurs entrevues d'embauche prévues, mais les tailleurs chics sont en «rupture de stock» dans votre penderie? La location desdits tailleurs pourrait vous «sauver».

Ou, lors de 5 à 7 ou autres événements mondains, vous n'avez jamais sous la main LA petite robe idéale... mais en même temps, vous ne voulez pas investir pour ça, de peur de la laisser «dormir» dans votre garde-robe? Louer ladite robe est peut-être la solution.

Ou, tout simplement, vous désirez avoir souvent de nouveaux vêtements à porter... mais n'avez pas toujours les moyens financiers de vos envies? Vous avez compris le principe.

Le fonctionnement de Chic Marie est simple. La cliente s'abonne à l'un ou l'autre des forfaits mensuels (55 $ ou 95 $), et choisit trois vêtements à la fois, jusqu'à trois fois dans le mois, ce qui donne la possibilité de louer neuf morceaux différents.

Les vêtements disponibles vont du simple chandail décontracté à la robe plus sophistiquée, en passant par les vestons et les jupes plus classiques. L'entreprise a des ententes avec plusieurs designers québécois, dont Annie 50, Mélissa Nepton, ou Betina Lou, mais offre aussi des lignes de prêt-à-porter plus commerciales (Zara ou Joe Fresh, entre autres).

Quand on en a terminé avec les vêtements, on les remet dans la boîte dans laquelle on les a reçus, on les réexpédie (aux frais de Chic Marie)... et on attend notre autre boîte de trois. La livraison se fait partout au Québec, de même qu'en Ontario.

N'écoutant que mon désir de vous servir (!), j'ai voulu l'essayer, évidemment. Résultat? Le choix de vêtements est intéressant et varié, les transactions se font rapidement, et les morceaux que l'on reçoit (en deux jours) sont en excellent état et très propres. Au final, j'ai même décidé d'acheter deux des articles loués (ce qu'on peut toujours faire). La madame (moi) était contente.

Ajoutons que Chic Marie offrira plusieurs nouveautés en ligne jeudi, et proposera bientôt la location d'accessoires (comme les sacs à main) et peut-être même des vêtements de maternité.  

chicmarie.com

Mode à brader

La Grande Braderie de la mode québécoise, où on peut acheter des produits québécois soldés jusqu'à 80 % (yé!), revient faire son tour en ville en fin de semaine pour lancer notre magasinage du printemps, toujours au terminal de croisières de l'Espace Dalhousie. Sur place, plus de 100 designers du Québec (dont plusieurs de Québec), et à noter à l'agenda pour vendredi soir, un grand spectacle burlesque en trois tableaux. L'entrée est gratuite, mais les achats sont à vos frais. Plus de détails : www.braderiedemodequebecoise.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer