Ronde, et puis après?

Depuis deux ans, Nadja est l'égérie des boutiques... (Infographie Le Soleil,)

Agrandir

Depuis deux ans, Nadja est l'égérie des boutiques Claire France mode 14+.

Infographie Le Soleil,

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Guimond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Depuis deux ans, Nadja est l'égérie des boutiques Claire France mode 14+. Un job de rêve pour la coquette chanteuse qui a toujours été folle de la mode. Mais au-delà des beaux vêtements, c'est l'occasion pour Nadja d'établir un contact privilégié avec les femmes, à qui elle prodigue conseils et astuces pour habiller leurs courbes avec style.

«Les femmes rondes n'ont pas beaucoup de références ou de modèles», constate Nadja, en entrevue avec Le Soleil. D'ailleurs, à chacune de ses apparitions publiques, avant même d'être porte-parole pour Claire France, la chanteuse se faisait souvent questionner sur les vêtements qu'elle portait. Il faut dire que Nadja est toujours particulièrement élégante, une élégance qu'elle a apprise elle-même à développer, après avoir commis «des tas de faux pas», assure-t-elle en riant.

«La mode m'a toujours fascinée mais je ne suis pas une "naturelle". J'en ai rencontré des stylistes, j'en ai posé des questions, et j'ai fait énormément de recherches pour savoir comment avantager la femme ronde avec les vêtements et les accessoires. Je sais que j'ai quelque chose à partager.» Ça tombe bien, parce qu'elles sont nombreuses à lui écrire sur Facebook (voir adresse plus bas) pour lui demander ses conseils mode et beauté (sachez que Nadja répond personnellement à chacune).

Un de ses trucs préférés, c'est de ne pas hésiter à faire des retouches. «C'est fou comment deux petites pinces dans le dos, sur une robe droite, vont souligner la taille», donne-t-elle en exemple, ajoutant qu'il n'est jamais interdit de «personnaliser» un vêtement. 

Aussi, comme elle se trouve souvent sur les plateaux de télé, la chanteuse dit toujours faire des tests à la caméra, histoire de vérifier si un ensemble qui lui paraissait joli à première vue lui permet d'être à son avantage... de tous les côtés! Pour adapter ce truc à la vie de tous les jours, elle suggère le populaire égoportrait. «En se regardant avec un certain recul, on peut corriger des petits détails qui font toute la différence pour se sentir en confiance.»

Si elle peut aider les femmes rondes à s'accepter et à se mettre en valeur, Nadja en est très heureuse, mais elle précise qu'elle est loin d'être parfaite. «Je suis comme tout le monde, quand je prends cinq livres, je déteste ça, je n'aime pas toujours mon corps. Mais j'ai décidé que la vie, c'est aujourd'hui, pas dans 20 livres! Je refuse de me laisser aller, et je fais toujours le maximum pour me trouver belle!» On la croit sur parole.

En rafale

Q Un vêtement chouchou?

R À la maison, j'adore les caftans : je me sens habillée en «mou», mais la diva en moi est satisfaite du même coup. L'été, j'aime beaucoup les robes maxi. C'est confortable et pratique.

Q Un accessoire chouchou?

R J'adore les ceintures. Avec une forte poitrine, cela me permet de me «cintrer» et créer une silhouette sablier.

Q Le vêtement qui avantage le plus la femme ronde?

R Je pense que le vêtement qui est flatteur pour le plus grand nombre de silhouettes différentes est la robe portefeuille. Ça camoufle là où il faut, et c'est sexy là où il faut. Toutes les femmes devraient en avoir une dans leur garde-robe!

Q Le vêtement le plus difficile à porter?

R Les pantalons à taille basse et les leggings.

Q Est-ce qu'il y a un vêtement à vraiment éviter?

R Quoique ce soit la tendance depuis un bon bout, il est vrai qu'un pantalon cigarette n'est pas ce qui est le plus flatteur pour la femme ronde, encore moins pour la petite plus. Il est possible de tricher la règle, si on est prête à compléter le look avec des chaussures à talons. (C'est ce que je fais tout le temps!).

Q L'erreur vestimentaire commise le plus souvent par les femmes rondes?

R Elles s'habillent souvent trop grand, pour se «cacher» sous leurs vêtements. Ça ne les avantage pas, et les fait paraître plus «volumineuses» qu'elles ne le sont en réalité. (J'ai été coupable de ce «crime» souvent!).

Q Des couleurs ou imprimés à privilégier?

R Il est indéniable que les couleurs foncées amincissent. Je porte beaucoup de noir, mais j'aime le substituer par le marine ou le brun chocolat, et je joue beaucoup avec les accessoires pour ajouter de la couleur à ma tenue. Pour que ce soit encore plus flatteur, j'opte carrément pour un thème monochrome, en portant une couleur de la tête aux pieds, même les chaussures, pour allonger encore plus ma silhouette.

Q Des couleurs ou imprimés à éviter?

R On sait que les lignes horizontales sont souvent à éviter, mais tout dépend de la largeur des lignes et où elles sont placées. Par exemple, évitez-les aux endroits les plus larges du corps.

Q Des coupes, encolures, ou longueurs à privilégier?

R Les encolures en V sont flatteuses et sexy, c'est mon encolure de choix! Pour ce qui est des coupes et des longueurs, il faut d'abord connaître quel type de femme on est : pomme, poire, sablier, etc. Les coupes et les longueurs à choisir sont également déterminées par la grandeur.

Q Des accessoires à privilégier?

R Les ceintures, lorsqu'on a la silhouette sablier. Les colliers qui forment un V.

Q Des accessoires à éviter?

R Un gros collier rond et court, trop près du cou. La ceinture, lorsque l'on est une femme «pomme».

Q Un truc ou une astuce rapide, en terminant?

R Porter les bons sous-vêtements et une gaine! Je n'insisterai jamais assez sur ce point, c'est tellement important!

***

La première création de Nadja: une robe en... (Fournie par Claire France) - image 3.0

Agrandir

La première création de Nadja: une robe en tricot avec franges

Fournie par Claire France

=> La petite robe noire de Nadja

Cette saison, Nadja présente sa première création chez Claire France, une petite robe noire «adaptable». «D'abord, je l'ai créée avec des manches, car bien souvent, on nous propose des robes chic sans manches... mais on finit toujours par ajouter un boléro, qu'on est tout le temps en train de replacer!» décrit Nadja en riant. Cependant, si on préfère la robe sans lesdites manches, elles peuvent aisément être retirées par une couturière, sans altérer le look général. Aussi, côté longueur, Nadja précise qu'au goût, on peut enlever facilement des «étages» à cette robe qui tombe en bas du genou. Fallait y penser.

Robe en tricot avec franges, 189,99 $ (référence : F3R60359)

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer