Jupon pressé et Rose Bouton: éloge de la coquetterie

La boutique Jupon pressé, dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La boutique Jupon pressé, dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Guimond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Ce mois-ci, deux destinations mode devenues incontournables dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste, à Québec, célébraient presque en même temps leur anniversaire : Jupon pressé et Rose Bouton. Deux boutiques charmantes, trois propriétaires passionnées... et une tonne de jolies choses qu'on voudrait toutes posséder!



Sylvie Cliche et Josiane Turmel-Poulin, propriétaires depuis cinq ans... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Sylvie Cliche et Josiane Turmel-Poulin, propriétaires depuis cinq ans de la boutique Jupon pressé

Le Soleil, Erick Labbé

Jupon pressé: les âmes soeurs

Inséparables, c'est le mot qui nous vient à l'esprit lorsqu'on rencontre Sylvie Cliche et Josiane Turmel-Poulin, les propriétaires depuis cinq ans de la boutique Jupon pressé. Les Beauceronnes d'origine se décrivent elles-mêmes comme «la rationnelle» (Sylvie) et «l'impulsive» (Josiane). «On s'entend et on se complète bien!» lancent en riant les deux meilleures amies du monde, qui ont également fait leurs études collégiales et universitaires ensemble, en arts plastiques.

Leur projet de «boutique de coups de coeur» (c'est ainsi qu'elles décrivent leur commerce de la rue Saint-Jean) est né presque dès leur rencontre. «On a commencé en accumulant beaucoup d'information et en faisant énormément de recherche», raconte la rationnelle Sylvie. «Au début, en plus d'offrir des créations québécoises, on voulait faire toutes sortes de choses, des expositions, des ateliers avec des artistes...» se rappelle l'impulsive Josiane. 

Un plan d'affaires détaillé plus tard, les deux passionnées de mode ont plutôt concentré leurs énergies sur les vêtements féminins. «Mais on n'a pas de basiques, là, on ne vend que des wow!» précisent les deux jeunes commerçantes, qui n'auraient eu pignon sur rue nulle part ailleurs que dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste. 

C'est effectivement ce qu'on constate dès qu'on met le pied chez Jupon pressé. Les wow! sont tellement nombreux... qu'on ne sait plus où regarder. La spécialité de la maison est sans contredit la petite robe. Mais on y trouve aussi une foule d'autres vêtements (chemisiers, chandails, pantalons, manteaux, maillots de bain) et, depuis peu, des sous-vêtements. La boutique offre également une grande sélection de bijoux, des sacs à main, et plusieurs autres articles, comme des pochettes ou de la petite vaisselle. 

Jupon pressé propose une quinzaine de lignes de vêtements et une vingtaine de collections de bijoux, et le trois quarts des produits proviennent de créateurs québécois. En cinq ans, le magasin s'est bâti une clientèle fidèle, et les suggestions de celle-ci sont toujours notées avec soin par les deux propriétaires.

Prochain défi pour Sylvie Cliche et Josiane Turmel-Poulin : un site transactionnel, qui devrait être en ligne en juin. Mais même si vous pourrez acheter en ligne, on vous suggère fortement d'aller voir (et toucher!) les wow! sur place.

***

Jupon pressé, 790, rue Saint-Jean, Québec (418 704-7114)

En ligne : Facebook, Instagram et Pinterest. Site transactionnel en construction.

La boutique Rose Bouton, dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

La boutique Rose Bouton, dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste

Le Soleil, Erick Labbé

Marie-Noëlle Bellegarde Turgeon, propriétaire de la boutique Rose... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.1

Agrandir

Marie-Noëlle Bellegarde Turgeon, propriétaire de la boutique Rose Bouton

Le Soleil, Erick Labbé

Rose Bouton: la fée des boutons

«Saute, et le filet apparaîtra.» Marie-Noëlle Bellegarde Turgeon, la propriétaire de Rose Bouton, a fait de cette citation (de l'auteure Julia Cameron) son leitmotiv. «Quand le train passe, il faut savoir le prendre», estime celle que les habitués du Faubourg Saint-Jean-Baptiste ont surnommée gentiment «Madame Bouton».

Pourtant, rien ne semblait destiner cette diplômée en biologie de l'Université Laval au commerce. Mais dans les rêves de la jeune femme originaire de Lévis, une boutique sommeillait...

Marie-Noëlle Bellegarde Turgeon a débuté sa carrière dans un magasin de cadeaux de l'avenue Mont-Royal, à Montréal, où elle était gérante. Très vite, elle crée ses propres boucles d'oreilles, faites avec de traditionnels boutons à quatre trous. «Je les vendais sur le comptoir du magasin.»

Chez Rose Bouton, tout est joli, mignon, attirant,... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 4.0

Agrandir

Chez Rose Bouton, tout est joli, mignon, attirant, et le petit commerce coloré (où le rose est prédominant, bien sûr) est un régal pour les yeux. 

Le Soleil, Erick Labbé

De retour à Québec, elle partage le local (qui est toujours le sien) du 387, rue Saint-Jean, avec deux créa­trices, sous la bannière Sophiori. Puis, en 2009, c'est le saut en solo... et le filet est apparu.

Chez Rose Bouton, tout est joli, mignon, attirant, et le petit commerce coloré (où le rose est prédominant, bien sûr) est un régal pour les yeux. Sur place, 80 % de la marchandise est composée de bijoux, surtout des boucles d'oreilles, mais aussi des colliers, des bagues et des bracelets. C'est le royaume du «fait main» de qualité, toujours à prix abordable, une règle à laquelle Madame Bouton ne déroge jamais. 

Dans sa boutique se côtoient plus de 25 lignes d'artisans québécois («les plus locaux possible»), en plus de la collection maison, qui s'appelle (vous l'aurez deviné) Rose Bouton. De plus, on y trouve quelques griffes québécoises de vêtements et d'accessoires pour enfants de 0 à 5 ans. 

À l'occasion des six ans de son magasin, Marie-Noëlle Bellegarde Turgeon a inauguré depuis peu La petite fabrique du Rose, une table d'atelier en boutique, histoire de permettre aux clientes de mettre la main à la pâte. La petite fabrique offre un menu créatif en rotation: boucles d'oreilles, banderole de fanions, cadre à boucles d'oreilles. On entre, on s'attable, on jase, on crée, et on repart avec son «oeuvre». 

Les ateliers sont offerts de jour (25 $ pour 45 minutes) pendant les heures d'ouverture, ou le soir (sur réservation) pour les petits groupes d'amies. À quand votre prochaine soirée de filles?

***

Rose Bouton, 387, rue Saint-Jean, Québec (418 614-9507)

En ligne : Facebook, boutiquerose.blogspot.com et rosebouton.com (site transactionnel)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer