Défilé Cycle chic: au-delà du lycra

  • Murale réalisée en direct par Nicolas Lareau et Hugo Landreville (pas sur la photo) du collectif Face-à-Face pour le Festival Québec Mode (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Murale réalisée en direct par Nicolas Lareau et Hugo Landreville (pas sur la photo) du collectif Face-à-Face pour le Festival Québec Mode

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 1 / 12
  • Lyne Berro de <span><span>Véco Vélo électrique</span></span> (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Lyne Berro de Véco Vélo électrique

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 2 / 12
  • Émilie Legendre en talons hauts (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Émilie Legendre en talons hauts

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 3 / 12
  • Le petit Léonard, deux ans, accompagnait son papa David Viens (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Le petit Léonard, deux ans, accompagnait son papa David Viens

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 4 / 12
  • Détail des souliers doré brillants de Julia Caron (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Détail des souliers doré brillants de Julia Caron

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 5 / 12
  • Détail du couvre-selle fait de matières recyclées (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Détail du couvre-selle fait de matières recyclées

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 6 / 12
  • Chris Eberlein, originaire d'Essen en Allemagne, étudiant au 2e cycle à l'Université Laval (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Chris Eberlein, originaire d'Essen en Allemagne, étudiant au 2e cycle à l'Université Laval

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 7 / 12
  • Sébastien Duret de <span><span>Véco Vélo électrique</span></span> (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Sébastien Duret de Véco Vélo électrique

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 8 / 12
  • Alexandre Bonton et Catherine Boisclair d'Accès transports viables (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Alexandre Bonton et Catherine Boisclair d'Accès transports viables

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 9 / 12
  • Élise Huot (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Élise Huot

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 10 / 12
  • Le styliste Justin Bellavance (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Le styliste Justin Bellavance

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 11 / 12
  • Pierre Bernier alias Piero Vélo (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Pierre Bernier alias Piero Vélo

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 12 / 12

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Québec a rejoint samedi Copenhague, Amsterdam et Moscou, en présentant pour la première fois le Cycle chic, un défilé de mode à vélo, qui s'est tenu sur le parvis de l'église Saint-Roch. L'évènement soulignait également le début du Mois du vélo, et s'inscrivait dans la programmation du Festival Québec mode, qui se terminait samedi. Une bonne façon de joindre l'utilité du transport urbain et le côté plus glamour et festif de la mode.

L'idée de ce défilé différent trottait depuis quelque temps dans la tête d'Étienne Grandmont, directeur général d'Accès transports viables, plus précisément depuis le premier Bicycle Film Festival à Québec, en 2013. «Ça fait longtemps qu'on voyait ça en Europe, et on avait le goût d'amener ça ici», explique M. Grandmont.

Et dans la Vieille Capitale depuis quelques années, qui dit mode dit Festival Québec mode (FQM), alors disons que le «maillage» tombait sous le sens. «On aime beaucoup créer des partenariats avec d'autres organisations, alors quand Accès transport viables nous a approchés, on a tout de suite été intéressés», confirme la dg du FQM, Karine Albert.

Le projet s'est finalement concrétisé samedi, par la présentation du premier Cycle chic à Québec, en plein air, devant l'église Saint-Roch. Histoire de joindre l'utile à l'agréable, l'évènement se mariait à la Grande virée shopping du FQM, qui, cette année, s'était jumelée à la deuxième présentation de Signé Saint-Roch, deux happenings mode et design qui se tiennent sur la rue Saint-Joseph.

Le Cycle chic, c'était aussi l'occasion pour Accès transports viables de faire participer activement les citoyens au lancement du Mois du vélo à Québec, car, mentionnons-le, les «mannequins» sur roues de samedi étaient des cyclistes de tous les jours et de tous les âges.

«On voulait aussi montrer que s'habiller pour faire du vélo, c'est pas seulement du lycra ou des vêtements de compétition. Il y a un côté urbain, simple et chic, des vêtements de tous les jours pas compliqués», qui rendent d'autant plus facile l'utilisation du vélo comme mode de transport urbain, croit Étienne Grandmont.

Samedi, plus de 50 cyclistes s'étaient inscrits au Cycle chic, et ils ont défilé avec bonne humeur sous le regard de nombreux curieux... et de deux «commentateurs professionnels», le styliste Justin Bellavance, et l'historien et artiste du vélo Pierre Bernier, alias «Piero Vélo». N'ayez crainte, aucune «contravention de style» n'a été donnée samedi.

Signé Saint-Roch

En plus du Cycle chic qui a attiré bon nombre d'adeptes, c'était la cohue samedi sur la rue Saint-Joseph, avec la Grande virée shopping du FQM, et Signé Saint-Roch. Plus de 50 commerçants ont participé à cette grande vitrine extérieure, qui met en vedette la décoration, le design, la mode et la beauté.

La première présentation de l'événement avait eu lieu l'automne dernier, et son déménagement dans le calendrier a favorisé cet «arrimage naturel» avec le Festival Québec mode, explique Catherine Raymond, la directrice générale de la Société de développement commercial Saint-Roch.

Comme Signé Saint-Roch est maintenant inscrit pour de bon à l'agenda printanier, parions que cette alliance ne sera pas qu'éphémère.

Un festival couru

La quatrième présentation du Festival Québec mode (FQM) se terminait samedi et a connu un franc succès, estime la directrice générale de l'évènement, Karine Albert. «Le public a très bien répondu à notre programmation et nous sommes vraiment très contents. La plupart de nos grands défilés ont affiché complet plusieurs jours avant leur présentation», se réjouit Mme Albert. Des salles combles qui sont presque devenues un beau problème pour le FQM, qui s'était installé cette année en résidence pour une première fois à l'Espace 400e. Les défilés se déroulaient dans le grand hall, et bien que les spectateurs du Festival aient grandement apprécié l'endroit, l'aménagement de la salle a fait en sorte... qu'elle s'est peut-être remplie un peu trop rapidement. L'organisation du FQM est toujours intéressée à retourner à l'Espace 400e, mais réfléchit à une façon différente de configurer l'espace, dans l'espoir d'accueillir davantage de spectateurs. Karine Albert a également confirmé samedi au Soleil que le Festival Québec mode sera de retour l'an prochain pour une cinquième présentation, «probablement» au printemps.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer