Le sac à main en vedette

Caroline Néron lance jeudi sa première collection de...

Agrandir

Caroline Néron lance jeudi sa première collection de sacs à main, conçus à son image et à celle de son entreprise.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Annie Lafrance
Annie Lafrance

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Le sac à main est un accessoire de mode prisé des artistes québécoises. Après Mahée Paiement, c'est au tour de Caroline Néron de présenter sa collection éponyme de sacs à main, qui arrive aujourd'hui même dans ses magasins. Les affaires sont-elles dans le sac?

Le sac Signature de la collection Caroline Néron... - image 1.0

Agrandir

Le sac Signature de la collection Caroline Néron s'inspire de ses bijoux, 525 $.

Sac à main «lady» en cuir noir et... - image 1.1

Agrandir

Sac à main «lady» en cuir noir et beige de la collection Caroline Néron, 395 $

Dix ans après avoir lancé son entreprise de bijoux, Caroline Néron a décidé d'élargir sa gamme de produits pour y inclure des sacs à main et d'autres articles de maroquinerie. Pourquoi le sac à main?

«Parce que je suis une grande consommatrice de sacs de designers!» lance-t-elle en entrevue avec Le Soleil. Mais surtout parce que le sac est un objet de mode qui gagne en popularité ces dernières années. Plutôt que de trimballer le même modèle pour chaque sortie, les femmes (et de plus en plus d'hommes) les agencent à leurs tenues et varient les formats en fonction des activités. Le sac est donc un accessoire qui vend.

Mais le sac doit aussi se distinguer. Ceux de Caroline Néron ont été produits en collaboration avec la marque québécoise Rudsak et sont fabriqués en cuir véritable. Ce qui explique leur échelle de prix qui n'est pas à la portée de toutes les bourses (entre 225 $ et 595 $).

«Je voulais un produit de grande qualité, à la fois mode et intemporel. Comme les accessoires griffés. Ce sont des sacs qui vous suivront pendant plusieurs années», explique Caroline Néron.

L'artiste devenue femme d'affaires a conçu ses sacs en fonction de sa signature «bohème chic». Les éléments métallisés tels que les chaînettes et les fermoirs rappellent la brillance de ses bijoux. «J'aime les looks coordonnés, en ton sur ton. C'est plus élégant», suggère-t-elle. À Québec, la collection n'est disponible qu'à la boutique de Place Ste-Foy.

Mahée Paiement a lancé à la mi-août sa... - image 2.0

Agrandir

Mahée Paiement a lancé à la mi-août sa collection de sacs à main, distribuée dans les magasins Simons et sur son site www.maheeparfums.com. Sur la photo, elle présente le sac porté main en noir, 185 $.

Cabas à découpe minimaliste de la collection Mahée,... - image 2.1

Agrandir

Cabas à découpe minimaliste de la collection Mahée, 165 $ chez Simons

Un produit populaire

Caroline Néron n'est pas la seule à miser sur le sac à main. Il y a deux mois, c'était Mahée Paiement qui présentait sa collection. La principale intéressée a elle-même conçu le design de ses sacs pour qu'ils correspondent à son image et à son entreprise qui vend principalement des parfums.

Déclinée en cinq modèles, la gamme signée Mahée est toutefois plus abordable que celle de Caroline Néron, principalement en raison du choix de la confection utilisant des matières synthétiques plutôt que du cuir véritable. Les sacs à main Mahée sont en vente entre 165 $ et 185 $ dans les magasins Simons et sur le site Web www.maheeparfums.com.

D'autres artistes s'intéressent également à la commercialisation de sacs à main. On retrouve quelques modèles mode et abordables dans la collection de Jean Airoldi pour Aubainerie. Tandis que la comédienne Véronique Bannon emboîtera le pas au début de 2015. Elle présentera au printemps une première collection de sacs à main, après avoir lancé il y a deux ans sa ligne de lunettes solaires dans les magasins Pharmaprix.

L'ère de l'accessoire

Quant à Caroline Néron, elle prévoit ajouter une collection de lunettes fumées et une autre de ceintures à sa marque en 2015. Une deuxième collection de sacs à main, plus colorée cette fois, suivra au printemps prochain.

«Aujourd'hui, l'accessoire fait le look. On peut actualiser notre garde-robe simplement en jouant avec les accessoires», de conclure Caroline Néron.

Un format pratique : le petit Californien fait... - image 3.0

Agrandir

Un format pratique : le petit Californien fait de peau de vache brésilienne teinte, environ 275 $.

Porté de jour comme de soir, le macaron... - image 3.1

Agrandir

Porté de jour comme de soir, le macaron est à la fois funky et polyvalent, environ 235 $. www.joseepelletiercreation.com

Les sacs félins de Josée Pelletier

Pour sa troisième collection de sacs à main, la designer de Québec Josée Pelletier délaisse la fourrure nordique pour se tourner vers la jungle... urbaine!

Faits exclusivement en peau de vache brésilienne, les sacs de sa collection intitulée Bisou-Bisou présentent des impressions zébrées, de léopard ou de vache naturelle. «C'est une collection plus funky que mes précédentes, dit la créatrice. J'avais envie de m'éclater et de proposer un style plus sophistiqué.»

Trois nouveaux formats sont suggérés, dont un joli macaron tout rond qui pourra autant se balader avec un jean qu'avec une robe de soirée. «Les femmes possèdent de trop gros sacs, avance Mme Pelletier. Les grands sacs sont certes pratiques, mais ils ne sont pas toujours élégants. Le petit sac de soirée chic aura toujours sa place, peu importe les modes.»

Tendance, le poil!

Cette collection s'inscrit dans la tendance du moment, alors que les accessoires recouverts de poils de vache ou de poney (ou de faux!) se multiplient sur les rayons cette saison. De nature instinctive, la créatrice confie qu'elle n'avait pas vu venir la vague, mais qu'elle constate l'intérêt des clientes pour cette matière naturelle «qui passe mieux dans la population que la fourrure», en plus d'être résistante.

Josée Pelletier a confectionné une petite collection exclusive... - image 4.0

Agrandir

Josée Pelletier a confectionné une petite collection exclusive pour la boutique Lambert & Co. Les sacs se détaillent entre 120 $ et 695 $.

On retrouve les modèles signés Josée Pelletier dans quelques boutiques de Québec, dont chez Signatures québécoises et au Fairmont Château Frontenac.

Une collaboration avec Lambert & Co

Vous préférez les carreaux? Josée Pelletier a également collaboré à la création d'une collection exclusive de sacs à main et de bagagerie pour la boutique Lambert & Co, située au Château Frontenac. Ces sacs ont été confectionnés à partir des lainages à carreaux rouges et noirs qui perpétuent les traditions de cette petite entreprise familiale.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer