De la mode de luxe... pour cinq jours

«La demande pour les vêtements griffés est à... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

«La demande pour les vêtements griffés est à la hausse à Québec», estiment l'acheteuse Esther Pichette et la styliste vestimentaire Ysabelle Mercier.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Annie Lafrance
Annie Lafrance

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) En mars dernier, la boutique de fringues branchées et griffées Esther P fermait ses portes. Mais à la demande de ses clientes, elle renaîtra sous une nouvelle formule. Soit durant cinq jours seulement.

Lorsque Esther Pichette a mis la clé sous la porte de sa boutique de la rue Saint-Jean, elle ne pensait pas créer autant de déception auprès de sa clientèle. «J'ai fermé parce que je voulais relever de nouveaux défis, pas parce que je manquais de clientes. Mais j'ai senti que je les laissais tomber», confie-t-elle en entrevue. «Dans les semaines qui ont suivi, plusieurs m'ont écrit pour que je change d'idée ou pour que je leur trouve des vêtements à Mont-réal ou dans d'autres boutiques», poursuit celle qui est aujourd'hui acheteuse à son compte.

Même constat de la part de la styliste vestimentaire Ysabelle Mercier, qui habille plusieurs artistes et femmes d'affaires de la région. «Plusieurs femmes de Québec veulent de l'extravagance. Des vêtements à la fois chics, uniques et excentriques. Ce qu'offrait Esther P. Ce n'est pas vrai que le haut de gamme ne doit être réservé qu'aux grandes villes de mode», soutient-elle. 

Toujours la cote

Il y a de la place pour la mode de luxe à Québec, croient les deux expertes de mode. «Avec la récente annonce de la fermeture du Holt Renfrew, les gens semblent croire que l'industrie va mal, mais c'est faux. La demande est même à la hausse! lance Ysabelle. «Les clientes achètent autant, mais elles changent leurs habitudes, soit en achetant directement en ligne ou en passant par un styliste.» 

Qui sont ces clientes? «Ce sont des femmes indépendantes, assumées, dont l'âge varie entre 35et 70 ans. Leur image est importante : elles veulent se distinguer et elles aiment la mode, mais elles n'ont pas le temps de courir les boutiques. C'est pourquoi elles font appel à des stylistes», dit la consultante en image.

Une sélection pointue

Les deux partenaires ont donc mijoté l'idée d'ouvrir à nouveau la boutique, mais seulement du 1er au 5 octobre. La boutique éphémère (appelée pop-up shop) réunira les trouvailles et une sélection pointue tirée de collections urbaines et de collections distinctives internationales qui sont actuellement peu ou pas accessibles à Québec. Les habituées de la boutique Esther P y retrouveront donc les noms de By Malene Birger, Bruuns Bazaar, Tara Jarmon, Laundry by Shelli Segal et compagnie. Ainsi que des griffes québécoises, dont Travis Taddeo, Faith by Love et Jax n Joe. 

La garde-robe proposée par les deux expertes comptera plusieurs vêtements de prêt-à-porter automnal, du vestiaire sport chic, des tricots en cachemire, des bijoux coups de coeur, mais aussi un grand choix de robes de cocktail et de soirée «parce que c'est la saison des galas et des soirées mondaines à Québec!» 

Mais oubliez le tailleur classique et la jupe crayon noire. «Tout sera extravagant, différent, recherché», promettent les deux fashionistas

Vous voulez y aller? 

  • Quoi : Boutique éphémère de vêtements griffés
  • Où : chez Esther P (873, rue Saint-Jean)
  • Quand : du 1er au 5 octobre

La valse du luxe

La mode haut de gamme se porte bien à Québec, soutiennent les experts. À preuve, pour chaque boutique qui a fermé ses portes dans la dernière année, une autre l'a remplacée. Nous avons dressé une petite liste de commerces offrant des collections exclusives ou spécialisées, allant du moyen à haut de gamme, qui ont disparu ou apparu dans les derniers mois.

Force est de constater que l'annonce de la fermeture du magasin Holt Renfrew à Place Ste-Foy (prévue pour janvier 2015) n'est pas la première. Plus tôt cette année, les boutiques Esther P, Tohu Bohu, Mademoiselle Sefra, Kitsch (moyen de gamme) et Fusion Maternité (moyen de gamme spécialisé) ont cessé leurs activités, bien qu'elles n'étaient pas en difficulté financière. 

Tandis que d'autres ont pris leur place. C'est le cas notamment de Banana Republic, de Chato Mode (à Lévis), de la boutique Muchacha sur le boulevard René-Lévesque et même de Chien Mondain (vêtements de luxe pour chiens!) qui sont débarqués sur le marché.

D'autres grands noms de la mode pourraient également s'ajouter. Les rumeurs envoient le détaillant américain Nordstrom dans le local de Holt Renfrew ou encore Saks Fifth Avenue, mais le président a démenti l'information il y a quelques jours.

C'est à surveiller!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer