Kolchic: rondes et excentriques

Des exemples de la prochaine collection automnale de... (Photo Toxikdra Picture)

Agrandir

Des exemples de la prochaine collection automnale de la griffe Kolchic.

Photo Toxikdra Picture

Sur le même thème

Annie Lafrance

(Québec) Les femmes rondes en ont marre du noir, des tuniques informes et des coupes en saucissons. C'est ce qu'affirme la designer de Québec Christine Vézina, de la griffe Kolchic, qui leur propose plutôt des robes et des tuniques moulantes aux imprimés bigarrés, colorés et asymétriques. «Parce que la mode, c'est pour toutes les femmes!» lance-t-elle.

Avec son associé et complice Olivier Fortin, elle a d'ailleurs présenté la semaine dernière un aperçu de sa vision de la mode pour les tailles fortes lors d'un défilé intimiste dans sa petite boutique de la rue Saint-Jean.

Pour l'occasion, six amies et clientes de la griffe ont joué les mannequins d'un soir. Visiblement un peu nerveuses, elles ont mis en valeur leurs courbes féminines en présentement les coups de coeur de la collection estivale et un aperçu de la cuvée automnale.

Pour cette nouvelle collection, la designer s'est amusée en superposant les matières, en mixant les imprimés et en jouant avec les cols transformables, «qui vont bien à toutes les tailles», confie-t-elle.

«J'ai modifié en partie mes patrons pour confectionner les vêtements pour les tailles fortes, mais la collection demeure la même pour toutes. La plupart des femmes, peu importe leur taille, aiment mieux certaines parties de leur corps, poursuit la designer. Je ne mettrai pas, par exemple, des imprimés colorés sur le ventre, mais plutôt près du décolleté, et j'utilise les plissés et les fronces pour camoufler les poignées d'amour.»

Sans oublier les multiples ponchos courts qui ponctuent la collection et personnalisent les tenues.

La designer de Kolchic veut ainsi faire tomber les préjugés quant aux règles vestimentaires pour les femmes rondes. Elle utilise non seulement des matières extensibles, mais elle taille aussi ses robes près du corps.

«Mes clientes veulent se sentir belles et femmes, même si elles n'ont pas la silhouette des mannequins dans les magazines. Mon but est de leur offrir une alternative aux vêtements trop amples ou sans style offerts dans la plupart des boutiques de tailles plus», poursuit-elle.

Pas un créneau

Déjà, les clientes de la boutique excentrique Toutounes atomiques, située à Montréal, raffolent de ses créations originales. Mais la clientèle est encore à développer à Québec, soutient la designer qui se défend toutefois d'en faire un créneau ou une spécialité.

«Je couds pour toutes les femmes, qu'elles soient de tailles très petites à quatre X-larges», résume-t-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer