Vagues de saveurs au Canot à glace

Les fraises sont à l'honneur ces temps-ci au... (fournie par l'Auberge Saint-Antoine)

Agrandir

Les fraises sont à l'honneur ces temps-ci au Canot à glace, qui fonctionne selon les produits de saison.

fournie par l'Auberge Saint-Antoine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Camille B. Vincent</p>
Camille B. Vincent

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Après la mutation du Panache en Chez Muffy, changement qui a fait beaucoup jaser, disons-le, l'Auberge Saint-Antoine se lance dans une nouvelle aventure toute sucrée à bord de son canot à glace... littéralement. Moins de vagues en vue cette fois, tandis que l'établissement s'attelle à sucrer le bec de ses clients, mais également des gens de Québec.

Donnant directement sur la rue Dalhousie, tout juste sous l'enseigne arrondie de l'Auberge Saint-Antoine, la toute nouvelle crèmerie Canot à glace, ouverte depuis trois semaines, a tout pour plaire en cette saison estivale. Des savoureux gelati faits maison, l'incontournable crème glacée molle, trempée ou non dans un chocolat de qualité, des sundaes et des tourbillons garnis aux saveurs qui vous tentent. 

Lors du passage du Soleil, vendredi dernier, une cliente satisfaite n'en avait que pour les fraises. Pas seulement parce qu'elles proviennent directement de l'île d'Orléans, promesse du chef pâtissier de l'Auberge Saint-Antoine, Clément Duteil, mais également parce que la sauce aux fraises qui enveloppait son tourbillon de crème glacée molle est faite maison, «avec des vraies fraises», se réjouit-elle. Une denrée rare, selon celle qui a grandi dans une famille de producteurs de fraises.

Dans les gelati de la crèmerie Canot à... (fournie par l'Auberge Saint-Antoine) - image 2.0

Agrandir

Dans les gelati de la crèmerie Canot à glace, il n'y a aucun colorant, aucun conservateur et aucun arôme artificiel.

fournie par l'Auberge Saint-Antoine

Des saveurs pures

La tête derrière toutes les saveurs offertes au Canot à glace, c'est justement Clément Duteil, pour qui l'utilisation de saveurs naturelles est essentielle. Dans ses gelati, il n'y a donc aucun colorant, aucun conservateur et aucun arôme artificiel. «Pour les sorbets [soit les gelati à saveur de fruits], c'est de la purée de fruits, du sucre et de l'eau», indique-t-il. Les glaces à saveur de chocolat, de caramel ou de noix contiennent quant à elle du lait en plus.

Parole d'une friande de gelati - qui a dû se sacrifier pour les besoins de la cause! -, la courte liste d'ingrédients utilisés se fait sentir en bouche. Petit coup de coeur pour la glace à la pistache, qui goûte véritablement la pistache, et grand coup de coeur pour celle au gianduja, qui est en fait une pâte italienne à saveur de chocolat et de noisettes.

L'affogato, une crème glacée molle à la vanille... (fournie par l'Auberge Saint-Antoine) - image 3.0

Agrandir

L'affogato, une crème glacée molle à la vanille parsemée de café infusé à froid, de copeaux de chocolat noir et de caramel fait maison.

fournie par l'Auberge Saint-Antoine

Si la rhubarbe, la fraise et la framboise sont actuellement à l'honneur au comptoir du Canot à glace, le bleuet, la canneberge et le cassis pourraient y faire leur entrée sous peu, lorsque les récoltes le permettront. Parce que chez Clément Duteil, on fonctionne selon les produits du moment. Pas question par exemple d'offrir un gelato à l'érable à ce temps-ci de l'année - même s'il se le fait demander souvent -, parce que ce n'est tout simplement pas la saison, explique-t-il.

Il offre par ailleurs sa propre version d'un affogato, ce dessert constitué d'un café chaud versé sur une boule de crème glacée à la vanille. Au Canot à glace, la crème glacée molle est parsemée de café infusé à froid sur place, à laquelle on ajoute des copeaux de chocolat noir et du caramel fait maison.

Un nom tout désigné

Avec la toute nouvelle place des Canotiers, l'occasion était trop belle pour ne pas exploiter l'espace vacant appartenant à l'Auberge Saint-Antoine et donnant sur la rue Dalhousie. Si l'idée vient d'abord de la famille Price, propriétaire de l'établissement, ce sont Dagmar et Guy Lombard, directeurs généraux de l'hôtel depuis janvier dernier, qui l'ont concrétisée.

Clément Duteil, la tête derrière toutes les saveurs... (fournie par l'Auberge Saint-Antoine) - image 4.0

Agrandir

Clément Duteil, la tête derrière toutes les saveurs offertes au Canot à glace.

fournie par l'Auberge Saint-Antoine

Et le nom? Pour le jeu de mots, bien sûr, mais également pour faire un clin d'oeil à la place des Canotiers, et parce que l'Auberge Saint-Antoine commandite depuis plusieurs années une équipe féminine de canot à glace. «Ce sport appartient beaucoup à Québec. Il y a une vraie histoire à raconter», indique Dagmar Lombard. 

Et pour attiser notre curiosité, un véritable canot à glace trône en roi au plafond de la crèmerie, qui porte manifestement bien son nom.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer