Mustaine à Québec pour lancer sa bière

Dave Mustaine (à droite) a procédé au lancement... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Dave Mustaine (à droite) a procédé au lancement de la bière À Tout le Monde. Le leader de Megadeth s'est associé au brasseur Jerry Vietz pour créer un produit à son goût.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) C'est bel et bien à Québec que Dave Mustaine a eu l'idée de s'associer à Unibroue pour lancer une bière à l'image de son groupe, Megadeth. Le chanteur et guitariste a marqué le coup en effectuant le lancement québécois de sa bière saison belge dans la capitale, jeudi soir, à la Ninkasi. Quelques heures plus tôt, il avait parlé de houblon, de vin et de son attachement pour la Belle Province avec Le Soleil.

«Je ne pensais jamais que ma relation avec le Québec deviendrait si forte avec le temps», avoue le musicien d'entrée de jeu. «Je me rappelle encore notre première visite ici. Nous n'avions encore jamais mis les pieds en Europe, alors c'était le plus près de l'Europe que nous nous étions rendus!» illustre-t-il pour parler de la touche européenne de la capitale. Et c'est en 2015, au Festival d'été de Québec, qu'a eu lieu sa rencontre avec Jerry Vietz, maître brasseur d'Unibroue, qui a scellé le partenariat entre le groupe metal et la filiale québécoise du brasseur japonais Sapporo.

«Nous voulions lancer une bière et d'autres entreprises avaient refusé notre offre, car elles estimaient être trop petites. Au départ, je le prenais mal, car je croyais qu'elles mentaient et qu'elles ne voulaient simplement rien savoir du projet», raconte Mustaine, qui a tout de suite eu des atomes crochus avec Vietz.

«Jerry est un gars sympathique et très professionnel. Ça fait du bien de travailler avec quelqu'un qui se consacre entièrement à ce qu'il fait, de la même façon que je me consacre entièrement à ma musique», poursuit celui qui n'en est pas à ses premiers pas dans le domaine de l'alcool puisqu'il possède aussi un vignoble.

«Pour cette bière, le principe est le même que pour mes vins : je participe à la création, car je veux quelque chose qui se rapproche de ce que j'aime boire, de ce que je te servirais si je t'invitais à dîner pour regarder le football, par exemple. Je veux quelque chose de personnalisé, pas comme certains artistes qui vont mettre une étiquette à leur nom sur n'importe quelle bière», ajoute-t-il.

La À Tout le Monde est une saison... - image 3.0

Agrandir

La À Tout le Monde est une saison belge qui titre à 4,5 % d'alcool.

Mustaine avoue avoir repris goût à la bière et au vin après plusieurs années d'abstinence. «J'avais arrêté de boire parce que tout le monde dans le groupe buvait et consommait des drogues. Ce n'était pas une bonne période du tout, alors Dave [Ellefson, bassiste] et moi avons cessé de consommer et mis à la porte ceux qui ne voulaient pas mettre les freins», se souvient-il. «Ce n'est pas tout le monde qui peut se mettre à boire modérément après avoir arrêté complètement. Plusieurs doivent s'abstenir d'alcool pour le reste de leur vie. Heureusement, moi, j'ai été capable de le faire.»

Celui qui se décrit aujourd'hui comme un gourmet de la bière est grandement satisfait du résultat final de «sa» bière brassée par Unibroue. «À Tout le Monde, c'est une affaire de qualité et non de quantité. Sans blague, c'est la meilleure bière que j'aie jamais goûtée! À 4,5 % d'alcool, ce n'est pas une bière pour se saouler. Je voulais que ce soit une affaire de goût, quelque chose de houblonné. Quand j'en sers durant un repas, je veux que les convives trouvent que la bière était le meilleur élément du repas!»

Généreux Mustaine

Plusieurs fans enthousiastes avaient obtenu un laissez-passer pour... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 5.0

Agrandir

Plusieurs fans enthousiastes avaient obtenu un laissez-passer pour assister à l'événement à la Ninkasi.

Le Soleil, Erick Labbé

C'est un Dave Mustaine souriant et coiffé d'une tuque noire qui a fait son entrée à La Ninkasi vers 22h jeudi sous les cris et les applaudissements des centaines de personnes qui avaient obtenu un laissez-passer pour le lancement de la bière À Tout le Monde.

Le leader de Megadeth était accompagné de sa femme, Pamela Anne Casselberry, et du maître-brasseur d'Unibroue, Jerry Vietz. Très généreux, il s'est prêté au jeu de l'égoportrait et des autographes dans une foule compacte à travers laquelle il était presque impossible de se frayer un chemin.

«Mustaine! Mustaine!» criaient les fans presque aussi fort que la sonorisation qui crachait les pièces de Megadeth et les écrans qui présentaient les clips de la formation californienne.

Après avoir signé quelques guitares qui devaient faire l'objet d'un tirage un peu plus tard, il a serré quelques mains et a même reçu, du créateur de l'étiquette de la nouvelle bière, Jérémie Lemarbre, un laminé de l'oeuvre qui orne les bouteilles du blond liquide.

Mustaine avait passé la journée à Québec, rencontrant 170 représentants de la brasserie Sleeman, la société canadienne qui a acheté Unibroue en 2004 avant d'être achetée à son tour par la Japonaise Sapporo deux ans plus tard, en congrès au Château Laurier.

Les gens de Sleeman ont eu droit à un petit discours du volubile chanteur qui s'apprêtait d'ailleurs au moment d'écrire ces lignes à prendre la parole devant les chanceux qui avaient réussi à obtenir leur laissez-passer pour son passage à La Ninkasi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer