Une épopée culinaire près de chez soi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le globe-trotter Antoine Sicotte, alias le cuisinier rebelle, n'a pas eu à voyager bien loin pour vivre sa dernière épopée culinaire. Moins de trois heures sur la 20, et ça y était!

C'est qu'Antoine Sicotte agit cette année comme porte-parole du Parcours gourmand, qui propose 28 haltes gastronomiques à travers la région de Québec. Au menu: boulangeries, chocolateries, fromageries, épiceries fines, érablières, fermes d'élevage, microbrasseries, vignobles, boucheries, poissonneries, producteurs maraîchers et vergers.

Plusieurs de ces commerces étaient inconnus d'Antoine Sicotte avant que celui-ci ne vienne y faire son tour la semaine dernière. De son propre aveu, il ne connaissait même pas l'existence du Parcours gourmand, même s'il s'agit du plus vieux circuit du genre au Québec avec ses 10 années d'existence. Qu'à cela ne tienne, il se dit maintenant «hooked, accro».

«Je n'étais pas au courant jusqu'à quel point il y avait de la variété autour d'ici. Ça, c'est une belle surprise! [...] C'est sûr que je vais revenir!» Et il espère que bon nombre de Québécois feront comme lui.

Globe-trotter

Animateur de ses propres émissions de cuisine à Zeste, Antoine Sicotte est un chef autodidacte passionné qui a voyagé à travers le monde pour découvrir de nouvelles saveurs, de nouvelles cultures culinaires. C'était pour lui tout naturel de faire le même exercice, «mais dans un contexte local».

«Souvent on oublie, mais on a tellement un terroir magnifique au Québec, et des producteurs fantastiques. En plus, on a eu un été magique! Ça vaut la peine d'aller voir ça!»

Durant sa visite de deux jours à Québec, Antoine Sicotte s'en est mis plein la panse chez Cassis Monna & Filles, à La p'tite Brûlerie, chez Julie Vachon Chocolats, à la Fromagerie des Grondines, à La Fudgerie, à La Conserverie du Quartier et au Vignoble Domaine L'Ange-Gardien.

Ce qu'il en retient? «Notre Parcours gourmand, c'est vraiment le maître des parcours. Il y a vraiment toute sorte de choses. On se promène autant dans l'univers des marchés publics que des microbrasseries. [...] Et j'ai senti en rencontrant les gens que ce désir d'explorer les nouveaux produits est en expansion. Je pense qu'avec le temps, les produits du terroir vont se varier encore plus.»

Et il le rappelle plus d'une fois: «T'as pas besoin d'être président de compagnie pour te faire un parcours gourmand. C'est vraiment accessible à tout le monde.»

Le site Web parcoursgourmand.com permet en effet à chacun de créer son propre itinéraire gourmand, selon ses goûts, son temps, son budget et le secteur où il se trouve.

Le Soleil a rencontré Antoine Sicotte alors qu'il visitait La Conserverie du Quartier, située sur le chemin de la Canardière, dans Limoilou. Il y a notamment dégusté une «salade d'hiver absolument succulente» et un «beurre de framboises mongol».

Mais son coup de coeur demeure Cassis Monna & Filles, où il retournerait volontiers, cette fois avec sa petite famille. «Si j'avais un seul arrêt à faire avec ma famille, ce serait chez Cassis Monna & Filles, parce que l'ensemble de l'oeuvre est assez complète, du fait qu'il y a une terrasse avec un panorama absolument magique, des gelatos pour les enfants, des beaux petits alcools pour papa et maman, des carrés de sable pour jouer, des gros coussins pour s'écraser. Un genre de mini tout inclus sur l'île d'Orléans. Qu'est-ce que tu peux demander de plus?»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer