Deuxième succès de foule à L'Ancienne-Lorette pour les camions-restaurants

Chaque camion de cuisine de rue venait avec... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Chaque camion de cuisine de rue venait avec sa file d'attente, plus ou moins longue selon les goûts.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Deuxième succès de foule en moins de 10 jours pour les camions-restaurants, dont 21 ont pris d'assaut vendredi le stationnement de l'École secondaire polyvalente de L'Ancienne-Lorette devant des milliers de gourmands comblés.

L'événement, organisé par la station de radio FM93, se tenait une semaine après que 11 camions-restaurants eurent fait halte le temps d'une journée au marché public de Lévis, une première dans la région de Québec.

Les propriétaires de camions-restos ont d'ailleurs appris de cette première expérience à Québec, qui a excédé leurs attentes. Nicolas Nourcy, copropriétaire du camion de cuisine de rue Nourcy, précise avoir prévu deux fois plus de nourriture que la semaine dernière, pour un total de 1000 portions. Même chose pour le camion-restaurant Pas d'cochon dans mon salon, de Montréal, qui a partagé son espace avec l'équipe de L'Affaire est Ketchup. Ensemble, les deux restaurants prévoyaient pouvoir combler environ 1000 bouches.

Les commandes à prévoir étaient d'autant plus nombreuses que l'événement de vendredi s'échelonnait de 11h à 22h, alors que celui de la semaine dernière s'est terminé à 20h.

Annie Clavette, propriétaire du Bacon Truck et du restaurant Le gras dur, à Montréal, raconte avoir été complètement débordée la semaine dernière à Lévis. Après s'être fait ravitailler en début d'après-midi par son fournisseur de frites, elle n'a eu assez de produits que jusqu'à 18h15, soit près de deux heures avant la fermeture officielle du site.

Peut-être avait-elle sous-estimé la clientèle de Québec, mais elle n'a pas fait la même erreur deux fois. Vendredi, elle assurait en effet être «absolument certaine» d'avoir suffisamment de provisions pour fournir tous les preneurs.

Files d'attente

Lors du passage du Soleil, en début d'après-midi vendredi, chaque camion de cuisine de rue venait avec sa file d'attente, plus ou moins longue selon les goûts. L'Européa Mobile, mené par Jérôme Ferrer lui-même, a notamment fait fureur avec sa guedille au homard de Gaspésie.

Parmi les autres camions les plus populaires, notons le Marlie Smoked Meat, de Portneuf, et le Chic Shack, de Québec.

Éric Caire, député caquiste dans La Peltrie, présent avec sa famille pour cet «événement extraordinaire», a quant à lui craqué pour le Bacon Truck. Il soutient que la région de Québec est «en retard» sur la question des camions-restaurants et ajoute qu'«on est rendu là». La preuve : le succès populaire des événements comme celui de vendredi. «Les gens passent un beau message. Je suis là pour l'envoyer, mais également pour le recevoir, en tant que député», précise M. Caire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer