1001 fondues: étirer le plaisir

Vous n'avez pas de plans culinaires pour célébrer le passage à 2016? Après... (Infographie, Le Soleil)

Agrandir

Infographie, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Laurie Richard</p>

(Québec) Vous n'avez pas de plans culinaires pour célébrer le passage à 2016? Après avoir préparé mille bouchées pour Noël, pas question de vous attaquer à un repas élaboré. Pourquoi pas une fondue au fromage? La fondue offre un moment rassembleur, un repas tout indiqué pour le temps des Fêtes. Et qui, grâce à 1001 fondues, prendra très peu de préparation. Une assiette de pain, de fruits et de légumes et le tour est joué! Une dernière occasion de se gâter avant les résolutions de la nouvelle année.

Jean-Yves Lapointe et sa fille Caroline ont fondé il y a six ans 1001 fondues, une entreprise de fabrication de fondues artisanales. La famille s'y connaît en caquelons: prof d'université dans une ancienne vie, M. Lapointe est tombé en amour avec la fondue au fromage lors d'un voyage en Haute-Savoie. Le père a fait l'acquisition du Café Suisse, ancienne «institution» de la rue Sainte-Anne, avec un partenaire d'affaires en 1984. Il a vendu, 20 ans plus tard, pour acquérir La Grolla, qu'il a laissée aller il y a quelques années pour «passer à une autre étape», toujours dans la fondue: développer des produits prêts à cuire avec les fromages d'ici, les Fondues d'ici.

En salle à manger au resto, les clients évoquent souvent leur incapacité à reproduire l'expérience à la maison: difficulté de dosage entre fromage et alcool, texture qui n'est pas au rendez-vous. La famille Lapointe les a pris au mot. Et au lieu d'offrir des produits d'importation avec des additifs, ils décident de mettre en valeur les fromages du Québec, au naturel.

Tour de la province

Jean-Yves et Caroline Lapointe, ainsi que le chef... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Jean-Yves et Caroline Lapointe, ainsi que le chef Jean-François Guay, et Elsa, la fille de Caroline, troisième génération de la famille impliquée dans 1001 fondues.

Le Soleil, Patrice Laroche

Chacune de leurs fondues, une vingtaine en tout pour le moment, représente une région du Québec. Pas seulement par les fromages qu'on y trouve (une à six par type), mais aussi avec le vin ou la bière qui les accompagnent. «On ne développe pas seulement par région, mais les niches dans les régions», indique M. Lapointe. Le chef cuisinier de l'entreprise, Jean-François Guay, relève ainsi des défis à la fois de goût et de texture.

On trouve donc dans leur frigo une fondue à l'emmental de la Laiterie Charlevoix et à la bière Dominus Vobiscum de la Microbrasserie Charlevoix. La Fondue de Bellechasse, elle, a été élaborée à base de cheddar aux fines herbes Honfleur et de Saint-Charles, un fromage macéré dans un porto de petits fruits du Ricaneux, avec du vin local, du vignoble Bel-Chas. Outre une bonne baguette, l'équipe propose de la servir avec brocoli, chou-fleur ou petits morceaux de jambon.

Autre produit unique, Ma fondue de chèvre a été conçue avec la Tomme de Marieville, le cheddar le Sieur Colomban et la Tour Saint-François, qui sortent tous de la Fromagerie du Vieux St-François de Laval. Mme Lapointe suggère d'y tremper surtout des fruits comme les raisins ou des morceaux de pommes. 

La Fondue aux 3 fromages de l'Île-Aux-Grues, à base de Canotier de l'Isle, du Tomme de Grosse-Île et du cheddar vieilli, offre des notes fruitées qui se marieront bien avec des figues séchées ou des dattes, souligne Mme Lapointe. La fondue à base de Louis D'or, de la Fromagerie du Presbystère, de son côté, sera bien accompagnée par une baguette aux noix.

On trouvera bientôt sur les tablettes des épiceries la Fondue du Carnaval, qui se veut plus «provinciale», remarque M. Lapointe. Offerte l'hiver, cette édition «familiale» qui plaira, dit-on, à tous les palais, réunit des fromages de la Fromagerie des Basques et de la Fromagerie de la Chaudière. On propose même de l'essayer dans un mac and cheese.

Dégustation

Côté préparation, «le plus compliqué, c'est de choisir ses invités», badine Mme Lapointe. Suffit de placer le contenu ensaché à fondre dans un caquelon sur le feu. Une fois la texture désirée obtenue, on le transfère sur le réchaud. L'idéal, et le plus traditionnel, est un caquelon en fonte émaillée, affirme Mme Lapointe. Mais pas besoin de s'équiper exprès pour le fromage : un ensemble électrique pour la fondue chinoise fera tout aussi bien l'affaire.

C'est toutefois l'outil en fonte qui produira la plus belle religieuse, «le dessert de la fondue au fromage», explique M. Lapointe. Il s'agit de la croûte qui se forme au fond du caquelon en fin de repas. Le chef Guay indique que le tout s'apparente à une tuile de parmesan. Les adeptes le grignotent comme tel. M. Lapointe suggère aux moins pressés d'y mélanger un oeuf, du kirsh et un peu de poivre pour ainsi créer un deuxième «service».

L'équipe commercialise aussi le bouillon de fondue chinoise qui était utilisé au Chalet Suisse. Les nostalgiques viennent s'approvisionner sur place. «Mais, ça transcende les générations», remarque Mme Lapointe. Les enfants d'anciens habitués ne peuvent plus s'en passer. Si on planifie une fondue au fromage en entrée et une fondue chinoise en plat principal, Mme Lapointe suggère de garder un peu de fromage pour tremper sa viande cuite dedans!

Nouveautés

La «carte fromagère» de 1001 fondues sera encore bonifiée en janvier. On prévoit lancer deux nouvelles «destinations»: l'Abitibi-Témiscamingue et l'Outaouais. La première fondue est composée de fromage au lait cru de la Fromagerie du Village de Lorainville. La seconde a été développée avec La Trappe à Fromage et est relevée par une bière des Brasseurs du Temps.

On peut se procurer tous les produits de 1001 fondues à leur boutique, ouverte seulement le vendredi, au 6655, boulevard Pierre-Bertrand, bureau 114 (l'entrée est située à l'arrière de la Place d'affaires Lebourgneuf). Plusieurs de leurs produits sont aussi en vente dans les supermarchés IGA de la région de Québec et dans certaines succursales Metro. Chaque emballage, qui sustentera quatre personnes en entrée ou deux personnes en plat principal, se détaille en moyenne 15 $.

Partager

À lire aussi

  • Quelques idées de 1001 fondues

    Recettes

    Quelques idées de 1001 fondues

    Recettes pour la découverte et le plaisir des invités durant le temps des Fêtes. Servez vos Fondues d'ici préférées en entrée ou en 5 à 7 en variant... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer