Ricardo testé par des enfants

Nos chefs: Léo, 8 ans, Laure, 3 ans... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Nos chefs: Léo, 8 ans, Laure, 3 ans et demi, et Léanne, 6 ans

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Sophie Grenier-Héroux</p>
Sophie Grenier-Héroux

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Il est arrivé un jour d'octobre : un Ricardo pour les jeunes! Sur le bureau, il prenait presque toute la place, alors au lieu de travailler, on l'a feuilleté, rangé, refeuilleté. Mais bon, après, on fait quoi? On a pensé appeler le principal intéressé pour jaser. Finalement, on a pris le livre et on l'a mis dans les mains de Léo, Léanne et Laure. Du Ricardo fait pour les enfants, testé par des enfants. Parce que la vérité sort...

Toute la marmaille avait rendez-vous un samedi après-midi pour concocter deux recettes pigées au hasard dans Mon premier livre de recettes. Léo, 8 ans, Léanne, 6 ans, et Laure, 3 ans et demi, avaient hâte. Très hâte! Depuis une semaine, leurs parents leur expliquaient qu'ils seraient «testeurs de recettes» et «goûteurs» - surtout! - pour Le Soleil. Wow! C'était du sérieux!

Enfin... un peu!

Commençons... avec le dessert!

Cuisiner un gâteau au chocolat à même le moule, on n'aurait pu demander mieux. C'était même si simple qu'on en a fait deux! Pendant que «les grands» lisaient en alternance les indications de la recette, Laure, assistée de Léanne au département des ingrédients secs, mélangeait le tout avec un plaisir évident. Beaucoup trop concentrée et peu bavarde, elle racontera à sa maman un peu plus tard que c'était sa tâche préférée en cuisine. À la bonne heure!

Y a-t-il eu des dégâts? Bien sûr. Mais beaucoup moins que ce à quoi on s'attendait. Les jeunes étaient si minutieux et calmes, leurs parents auraient eu de quoi être fiers! Le truc des puits creusés dans les ingrédients secs pour y verser les ingrédients liquides est intéressant, mais c'est l'étape qui a causé le plus de «dommages». Verser l'huile dans la tasse et la diriger en faisant le moins de gouttes possible au-dessus du gros puits avait quelque chose de périlleux. Même chose pour la vanille et le vinaigre. Bref, notre table était très bien aromatisée après cette première recette! «Pourquoi est-ce qu'il faut faire trois puits?» a demandé Léanne. À son humble avis, on n'aurait pu faire qu'un seul gros puits «parce qu'on mélange tout ensemble après».

Côté lecture, Léo et Léanne ont buté sur un seul mot : humecter. La bonne nouvelle, c'est que le lexique à la fin du livre a répondu facilement à leur gros point d'interrogation. Le reste de la recette s'est lu avec aisance, même s'il fallait relire chaque étape une deuxième fois parce que les marmitons avaient déjà oublié ce qu'il fallait faire en premier!

Anecdote cocasse, les enfants savent désormais qu'on ne met pas des millimètres de sucre dans un gâteau, mais bien des millilitres!

Des croquettes de thon «qui goûtent bon»

Pendant que les gâteaux étaient au four, les jeunes avaient une deuxième recette à faire : des croquettes de thon avec sauce aux cornichons. Alors que Léanne tergiversait sur son appréciation du thon (!), Léo, lui, était catégorique : «Oh non! Pas de cornichons!» Malgré des ingrédients qui ne laissent pas indifférents, c'est dans la bonne humeur que nos deux comparses ont continué à cuisiner, Laure ayant décidé que c'était l'heure d'aller faire des casse-têtes...

Y a-t-il un âge pour les recettes de Ricardo? Pas vraiment. En feuilletant le livre, les parents sauront trouver celles qui concordent avec le niveau d'enthousiasme et les aptitudes de leur enfant. Divisées en cinq sections rigolotes (Recettes en pyjama, Le souper est prêêêêt! Comme au resto, etc.), les recettes sont toutes expliquées en quelques points faciles. Des petits conseils culinaires viennent compléter le tout. Dans notre cas, nos jeunes testeurs n'ont jamais eu besoin de l'aide d'un adulte, si ce n'est que pour la cuisson des croquettes. Toutes les étapes ont été réussies haut la main par nos minichefs!

Le gâteau au chocolat avait été un jeu d'enfant à préparer, mais les croquettes de thon, elles, ont vraiment été un plaisir pour les apprentis cuistots! Après avoir pilé des pommes de terre préalablement cuites et y avoir mélangé thon, oeuf et chapelure, Léo et Léanne se sont amusés à façonner le plus de boulettes possible. Simple et efficace. Le tout dans la bonne humeur! Ensuite, avec une application déconcertante, ils ont coupé en fins morceaux les cornichons qui composaient la sauce. Encore là, que de l'agrément! On comprendra qu'à leur âge, faire des gâteaux, c'est du déjà-vu. Mais piler, couper, façonner, presser, ce sont de nouvelles techniques culinaires qui stimulent l'intérêt. Si bien que Léanne a mordu à pleines dents dans sa croquette de thon «qui goûtait bon»!

Parlant d'intérêt. Le livre, par sa couleur et ses images grand format, n'est pas passé inaperçu auprès de nos testeurs durant ces deux heures de popote. Nul doute qu'il y a matière ici à s'inspirer lors des journées de congé ou des après-midis de pluie. Et si votre humble journaliste avait un seul conseil à vous donner au terme de cette journée, c'est de permettre à chaque enfant de remuer une quelconque pâte qu'il y aurait à faire. Sinon, «c'est pas juuuuuuuste!»

Ricardo testé par des enfants

Les croquettes de Léo goûtent meilleur parce qu'elle... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.0

Agrandir

Les croquettes de Léo goûtent meilleur parce qu'elle ont été faites «avec amour!»

Le Soleil, Yan Doublet

Le verdict

Bébé-fafa, les recettes de Ricardo, ou difficiles?

«Juste correct.»

- Léo

«Un petit peu difficile.»

- Léanne

«Correct.»

- Laure

L'étape la plus amusante?

«Faire les boulettes! Parce que c'était gluant!»

- Léanne

L'étape la moins facile?

«Mélanger les patates avec le thon.»

- Léo

«Quand on mélangeait le liquide avec les ingrédients secs [du gâteau].»

- Léanne

Est-ce que tu referais la recette avec tes parents?

«Oui. Moi, j'en avais déjà fait des croquettes, mais pas aussi bonnes que celles-là. Elles, elles goûtent meilleur parce que je les ai faites tout seul! Et je les ai faites avec amour!»

- Léo

Ce qu'ils aiment cuisiner...

«Des smoothies et des bols en pain avec une salade dedans.»

- Léanne

«Des gâteaux.»

- Laure

«Des desserts et une salade.»

- Léo

«[J'aime cuisiner] parce que j'aime mélanger, voir les couleurs, être avec des amis et parce que j'aime manger.»

- Laure

«Si on cuisine pas avec amour, c'est comme si on faisait un gâteau en babounant. Comme si on le faisait mal... Y'aurait un peu de coquille d'oeuf dedans.»

- Léo

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer