Goûter l'automne à Kamouraska

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Laurie Richard</p>
Laurie Richard

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Kamouraska) La haute saison touristique a pris fin à Kamouraska. On aurait toutefois tort de ne pas profiter des prochaines semaines pour découvrir la région, plus tranquillement. Le paysage se fera coloré, et les saveurs de saison seront mises de l'avant sur les tables kamouraskoises. Le Soleil vous propose cinq arrêts gourmands rue Morel, pour goûter l'automne, à moins de deux heures de route de Québec.

Un des déjeuners chocolatés de La Fée Gourmande... (Collaboration spéciale Laurie Richard) - image 2.0

Agrandir

Un des déjeuners chocolatés de La Fée Gourmande

Collaboration spéciale Laurie Richard

La Fée Gourmande

La chocolaterie La Fée Gourmande se spécialise dans la fabrication de chocolats fourrés de ganaches parfumées. Parmi les parfums les plus évocateurs de leur carte se trouvent le caramel brûlé à l'ancienne, le pavé à la menthe, la fleur de lavande ou bien le caramel à la coriandre. On propose des chocolats de toutes origines : les Rosacées de Kamouraska, gamme de six chocolats noirs aux petits fruits, ont été justement pensées pour mettre leur terroir respectif en valeur. Le bleuet ou la rhubarbe sont présents, en appui. 

L'enthousiaste chocolatier copropriétaire Jean-Philippe Champagne et son équipe ont aussi créé les Allumettes caramélisées de Kamouraska, des bouchées remplies de caramels à la bière de la microbrasserie Tête d'Allumette de Saint-André-de-Kamouraska. Un accord naturel et un joli jeu d'amertumes. La chocolaterie fabrique également tartinades, confiseries, glaces et sorbets sur place, à la main. Et on travaille actuellement à agencer le chocolat et les champignons forestiers de la région : une sauce au chocolat blanc et à la morille noire est dans les plans pour 2016. 

Ceux qui profitent de l'auberge adjacente auront droit à un petit déjeuner fruité et chocolaté à la fois. Un «brownie déjeuner», ça vous dit? Le chocolatier accueille souvent les clients dans ses cuisines où il se plaît à dévoiler quelques secrets de fabrication. Chaque bouchée demande un travail minutieux : on obtient le produit fini au bout de trois jours!

La chocolaterie fermera ses portes le 31 octobre, mais ses produits sont en vente jusqu'aux Fêtes au Jardin du Bedeau. Sinon, on peut aussi les trouver dans la région de Québec (au IGA Giguère de Lévis et IGA coop de Sainte-Foy) et en ligne au www.lafeegourmande.ca

167, avenue Morel

 

Le Jardin du Bedeau

On trouve tout le terroir du Kamouraska dans cette épicerie spécialisée! Christian Pilon et Hervé Voyer ont acheté l'épicerie de quartier qui avait fermé ses portes, il y a huit ans. Ils ne pouvaient concevoir que le village perde ce commerce de proximité. Depuis ce temps, ils ne font qu'agrandir! Aujourd'hui, l'épicerie offre ce que l'on peut normalement se procurer au dépanneur du coin, mais aussi une panoplie de produits fins, des vinaigres aux confitures, dont plusieurs signés Le Jardin du Bedeau. Il s'agit d'une «vitrine de produits locaux», indique M. Pilon, de La Pocatière à Rimouski. Des cuisines occupent aujourd'hui tout le deuxième étage. Lors de la visite du Soleil, à la mi-septembre, M. Pilon expliquait qu'il devrait bientôt cueillir, à La Pocatière, les baies de sureau noir canadien pour la production de plusieurs de leurs produits signatures. En coulis, les baies de sureau offrent un goût acidulé surprenant, qui évoque à la fois la mûre et le raisin. À essayer sur de la crème glacée!

L'épicerie est ouverte tous les jours de 8h à 19h jusqu'au 15 octobre et jusqu'à 18h30 du 16 octobre au 31 décembre. On prend ensuite une pause jusqu'en mars.

60, avenue Morel

 

Poissonnerie Lauzier

La Poissonnerie Lauzier et son Bistro de la mer sont ouverts presque à l'année. Toute la famille travaille ici, remarque Émile Lauzier, gérant de la boutique et fils du propriétaire, Bernard Lauzier. On y prépare sur place de nombreux poissons, mollusques et crustacés fumés à chaud et à froid et une grande sélection de plats préparés à emporter. L'esturgeon fumé, pêché à Kamouraska, est prisé dans le coin. Pour cause : il fond dans la bouche. 

Pâtes, paninis, pavés, tartare... on décline les produits de saison de moult façons au bistro d'à côté. C'est actuellement le temps de l'anguille à Kamouraska! On la retrouvera assurément à la carte. Lors de son passage, Le Soleil a goûté la bisque de homard, qui, avec ses généreux morceaux de chair, vaut le détour à elle seule. Elle est d'ailleurs servie toute l'année. Mais c'est la planche du fumoir, à l'ardoise cette semaine-là, qui nous a permis de tester les produits vedettes de la poissonnerie, simplement. On ne peut qu'acheter leurs produits sur place, mais le gérant soutient qu'on répond aux commandes spéciales par autobus.

Pour l'automne, la poissonnerie est ouverte tous les jours de 8h30 à 20h et le bistro, du dimanche au mercredi de 11h à 20h et du jeudi au samedi de 11h à 20h30. Le commerce ferme normalement ses portes quelques semaines en début d'année.

57, avenue Morel

 

La terrasse du Café-Bistro Côté Est... (Collaboration spéciale Laurie Richard) - image 5.0

Agrandir

La terrasse du Café-Bistro Côté Est

Collaboration spéciale Laurie Richard

Café-Bistro Côté Est

Établi dans l'ancien presbytère de Kamouraska depuis 2012, le Café-bistro Côté Est est mené par Perle Morency et le chef Kim Côté, qui se font un devoir de mettre les produits régionaux en valeur. «On fait tout de A à Z, sur place», explique la copropriétaire, du vinaigre aux terrines, en passant par le pain, quand le commerce de sa mère, la boulangerie Niemand, ne peut répondre à la demande.

C'est aussi un des rares endroits où l'on peut goûter la viande de phoque, en burger pour le dîner ou en bouchées, en entrée, pour une initiation en douceur. Au menu du midi, on remarque également un sandwich au smoked meat de boeuf de pré-salé servi avec chips maison, un grilled-cheese du Kamouraska avec beurre de pomme et une planche de charcuteries régionales. Le soir, les plats, plus élaborés, varient selon l'inspiration du chef. On y sert notamment la pintade sous toutes ses formes et de l'agneau du village. «On fonctionne avec notion de traçabilité, explique Mme Morency. On peut raconter l'histoire des produits.» 

Pour l'automne, on s'efforcera de mettre les fruits de la Côte-du-Sud à l'honneur. Anciennement, rappelle notre hôtesse, la région était la plus grande productrice de fruits du Québec. Si la température le permet, mangez sur la terrasse : la vue sur le fleuve y est magnifique. 

Nouveauté cette année, le mixologue de la maison, Samuel Harper, a conçu des cocktails à base de shrubs, des sirops sucrés fabriqués à base de vinaigre. Le soir, les curieux peuvent notamment déguster une de ses créations à base de shrub aux framboises ou au gingembre. 

En octobre, le bistro est ouvert du jeudi au samedi de 10h à 21h et dimanche de 10h à 16h. En novembre et décembre, on prend du service sur réservation de groupes de huit personnes ou plus. 

76, avenue Morel

 

Martine Mounier et sa table gourmande... (Collaboration spéciale Laurie Richard) - image 6.0

Agrandir

Martine Mounier et sa table gourmande

Collaboration spéciale Laurie Richard

Martine aux fourneaux

Nouvelle venue sur la scène culinaire locale, Martine Mounier, retraitée de la Caisse de dépôt et placement de Québec, concocte des repas thématiques dans sa maison ancestrale au coeur de Kamouraska. Sa table gourmande accueille de 8 à 12 convives à la fois, qu'ils se connaissent... ou pas. Le tout en formule «apporter votre vin», pour 65 $.

Amoureuse des arts de la table, Mme Mounier élabore une mise en place et un texte adapté à chacune de ses «représentations». Ses clients ont eu droit, pour ce premier été, à des menus thaï, marocain, bistro, provençal, ou bien axé sur les fruits de mer. À la mi-septembre, Mme Mounier proposait un souper végétarien cinq services qui ne manquait pas de saveurs. On a notamment eu droit à une soupe maïs-citronnelle et une crème brûlée au fromage bleu et aux figues mémorables. 

Les trois premières fins de semaine d'octobre, Martine propose l'Automne à Kamouraska. Elle prévoit apprêter la truite, les champignons, le canard, la courge et les poires pour ce thème de saison. Il faut idéalement réserver plusieurs jours à l'avance, par téléphone uniquement (418 308-1167). La cuisinière prendra ensuite congé pour l'hiver, afin de revenir en force, en juin prochain.

165, avenue Morel

Incontournables et nouveautés

Boulangerie Niemand

Qui passe à Kamouraska doit s'arrêter à la boulangerie Niemand, établie dans une maison victorienne de l'avenue Morel. On y propose une large sélection de pains au levain ainsi que des viennoiseries classiques et autres d'inspiration allemande. Le Soleil y retourne pour son pain au blé entier enrobé de graines de sésame, sa miche aux raisins et aux avelines (à déguster avec un fromage coulant!)... et ses bretzels pur beurre qui ne sont malheureusement pas produits tous les jours. La boulangerie est ouverte jusqu'à la fin octobre du jeudi au dimanche de 8h à 18h, ainsi que le lundi 12 octobre, jour de l'Action de grâce. Il ne faut pas tarder le matin pour y faire ses achats si on veut avoir encore du choix: les pains chauds s'envolent très vite!

82, avenue Morel 

La Microbrasserie Tête d'Allumette

Pour boire un verre, il faut se rendre à Saint-André-de-Kamouraska, à la Micro-brasserie Tête d'Allumette, qui fait jaser partout au Québec depuis deux ans. Deux nouvelles bières produites en collaboration avec d'autres microbrasseries sont prévues cet automne, annonce Élodie Fortin, copropriétaire. On pourra donc bientôt goûter un brassin citronné ainsi qu'une sour beer, une bière produite avec un moût suri inoculé à la levure sauvage. Le tout viendra s'ajouter aux sept bières que l'on peut déjà trouver à la carte. On y remarque aussi, en rotation, d'autres bières de microbrasserie invitées. Et le brasseur de la Tête d'Allumette, Martin Desautels, travaille sur une blanche! On peut aussi se procurer leurs bières embouteillées sur place depuis cette année. On aimerait bientôt alimenter les épiceries spécialisées du coin. «Mais on ne fournit pas!», lance Mme Fortin, un peu dépassée par la popularité de son entreprise. À noter : l'endroit ne propose pas de repas complet, seulement des en-cas pour accompagner son breuvage. Ouvert tous les jours jusqu'à l'Action de grâce, à partir de 14h du lundi au vendredi et de midi la fin de semaine. Dès le 13 octobre, ouverture le jeudi et le vendredi dès 16h et les samedi et dimanche dès midi.

265, route 132 ouest, Saint-André-de-Kamouraska

L'Armada Marchande

Une nouveauté sur les tablettes du Jardin du Bedeau cette année : les terrines de porc de l'Armada Marchande, petite entreprise de Kamouraska. On la propose nature, aux canneberges et au cognac ainsi qu'aux champignons forestiers et au vin de Madère. Des mousses de volaille suivront, apprend-on sur leur page Facebook.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer