Un potager dans sa cuisine

Pousses de sarrasin. Jour 2 et jour 6.... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Pousses de sarrasin. Jour 2 et jour 6. Les pousses - ou germinations sur terreau - sont prêtes lorsque les deux premières feuilles sont complètement formées.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Sophie Grenier-Héroux</p>
Sophie Grenier-Héroux

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Accessibles, nutritives et écologiques, les pousses et les germinations sont une rafraîchissante solution de rechange aux légumes frais, lorsque ceux-ci sont plus rares en épicerie. Et si on les cultivait soi-même?

Accessibles, nutritives et écologiques, les pousses et les... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

Le Soleil, Yan Doublet

Pour l'arrosage, un simple pot de beurre d'arachides... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.1

Agrandir

Pour l'arrosage, un simple pot de beurre d'arachides dont le couvercle est percé de trous permet de reproduire une fine pluie, plus adéquat pour la culture des pousses. 

Le Soleil, Yan Doublet

Pour Louis Guillemette, la culture de pousses et de germinations, c'est une évidence, un mode de vie. Pourquoi s'empêcher d'avoir des produits frais, même en hiver, quand tout ça prend quelques jours et un minimum d'efforts? C'est un peu pour cette raison - et beaucoup pour satisfaire la demande - que Louis a mis sur pied une formation pour le collectif Craque-Bitume. Il le dit lui-même, les gens en redemandent. Surtout les jeunes, qui s'initient souvent par le fait même au b-a ba du jardinage.

De l'herbe de blé aux pousses de chou kale, il y a un monde de possibilités. Tous les amateurs y vont de leurs préférences, soit pour la texture, l'arôme, la saveur ou pour la couleur. Le tournesol est réputé pour sa texture, tandis que la moutarde est connue pour son goût. Sans oublier les germes de betteraves qui donnent un bel éclat rouge aux plats.

Mais de loin, la présence d'une verdure prête à manger à portée de main est l'ultime argument. Après, tout est question de goûts et de besoins. Car l'idée, avec cette verdure, c'est surtout de s'assurer une alimentation riche en vitamines et en minéraux en toutes saisons. «C'est aussi très économique, explique Louis Guillemette. Ça permet aux gens d'avoir des produits frais lorsque l'offre [en épicerie] est plus chère.»

Concentré d'enzymes

Et si on est ce que l'on mange, plusieurs choisissent précisément certaines graines pour leurs propriétés toniques, diurétiques, expectorantes, etc. «Quand on mange les pousses de légumes, c'est un concentré, c'est des bébés pousses qui sont remplies d'enzymes», explique Nancy Bilodeau, la propriétaire du centre holistique Ôm Prana, qui estime que la culture à la maison de pousses ou de germinations est aussi bonne pour la santé que pour l'écologie. «Elles sont une bonne façon de manger bio [...] et elles nous aident en plus à diminuer notre empreinte écologique. Je crois qu'on devrait enseigner cela dans les écoles primaires!»

L'engouement pour les pousses et les germinations est évident aussi chez certains chefs qui n'hésitent pas à les apprêter au même titre que d'autres verdures plutôt qu'en simple décoration. Sur l'ardoise du bistro d'Ôm Prana, les pousses sont en vedette. Elles prennent la place des légumes dans un plat de pâtes au pesto et garnissent les rouleaux de printemps, en plus de faire les belles dans les potages et les salades. Pour un maximum de saveur et de nutriments, les germinations sont ajoutées au dernier moment au potage et elles sont coupées à l'assiette juste avant le service. 

Tout le monde devrait essayer d'en cultiver, estime Louis Guillemette. «C'est pas plus compliqué que de faire pousser de la salade.» La luzerne s'avère un bon départ pour sa facilité pour la culture. Louis la mélange avec des graines de moutarde pour un goût plus prononcé. Vient ensuite la fève Mung, prisée pour sa richesse en vitamines et en minéraux et qui est «vraiment difficile à manquer», souligne Nancy Bilodeau. «Tu peux oublier de lui donner de l'eau, elle pardonne facilement!» De quoi soulager le plus apprenti des jardiniers...

POUR DES FORMATIONS SUR LES POUSSES ET LES GERMINATIONS

  • Craque-Bitume : 798, 12e Rue, à Québec. (Une formation est prévue le 16 avril de 19h à 20h30.  Pour information : compostus@craquebitume.org)
  • Accommodation bio : 1298, 2e Avenue, à Québec (On peut aussi y acheter des graines)

La germination en cinq étapes

Matériel nécessaire

  • Des pots en verre propres
  • Des élastiques
  • Des morceaux de moustiquaire
  • Un support pour égoutter les pots, comme un support à vaisselle ou un plat peu profond de style Pyrex

Méthode

Faire tremper les graines - d'une à trois cuillerées à soupe par pot de 500 ml - dans un peu d'eau. Le temps varie selon les graines utilisées. Une nuit suffit généralement.

Recouvrir le pot d'un morceau de moustiquaire retenu par un élastique et égoutter pour que les graines ne demeurent pas trop humides.

Placer les pots en position inclinée (environ 45 degrés) pour que l'excédent d'eau s'écoule facilement et qu'il y ait une bonne circulation d'air. On peut se servir d'un bac à vaisselle ou d'un plat peu profond de type Pyrex pour recueillir l'eau.

Placer les bocaux à la noirceur ou les recouvrir d'un tissu. 

Rincer les germinations deux fois par jour, idéalement le matin et le soir, jusqu'à maturité. Il est important de bien respecter cette fréquence de rinçage, sinon les germinations sécheront. Récolter au sixième jour.

Source : Craque-Bitume

Comment faire grandir les pousses

Matériel nécessaire

  • Terreau
  • Plateau à semis ou plateau de cafétéria ou grande boîte en plastique dont le fond est perforé
  • Un pot de 500 ml
  • Papier journal

Méthode

Faire tremper 250 ml de graines dans un pot durant une nuit.

Égoutter et laisser germer les graines à l'obscurité durant 12 heures ou jusqu'à ce qu'un petit germe apparaisse.

Dans le plateau, étendre un pouce de terreau et le saturer d'eau.

Semer les graines de façon très rapprochée, sans chevauchement. 

Recouvrir avec du papier journal pour conserver l'humidité. Après deux ou trois jours, lorsque les pousses auront atteint de trois à cinq centimètres (d'un à deux pouces) de haut, découvrir pour les laisser croître à la lumière.

Arroser quotidiennement et plus d'une fois si le terreau semble très sec.

Récolter après 8 à 12 jours lorsque les pousses sont d'un beau vert et d'environ 10 à 20 centimètres de hauteur.

Source : Craque-Bitume

***

=> Quelques suggestions...

... de germinations: Coriandre, fenouil, quinoa, sarrasin, alfalfa (luzerne), azuki, brocoli, lentilles, trèfle, pois chiches

... de pousses: Moutarde, kale (chou frisé), lentilles, bette à carde, radis rubis, roquette, tournesol, pois vert, brocoli, maïs

Certaines graines peuvent pousser autant en bocal que dans un terreau.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer