Dans le ventre de Saint-Roch

La soupe aux pois de La Barberie, «avec... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La soupe aux pois de La Barberie, «avec un p'tit peu de St-Roch dedans».

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Stéphanie Bois-Houde

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Sortir les touristes et les Québécois de la haute ville. Voilà l'idée de départ de Frédérik Nissen et Ismaël Ulvik, deux jeunes entrepreneurs montréalais qui ont lancé Visites gourmandes de Québec, un parcours touristique gourmand pour goûter Saint-Roch. Le Soleil a participé à une visite spéciale organisée pour les médias afin de vivre l'expérience et jouer aux touristes chez eux.

De gauche à droite: Frédérik Nissen, Émilie Bergeron... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

De gauche à droite: Frédérik Nissen, Émilie Bergeron et Ismaël Ulvik

Le Soleil, Yan Doublet

«Le tourisme culinaire est une tendance internationale en hausse, observe d'entrée de jeu Frédérik Nissen. C'est une clientèle en soi qui consomme autrement.» Ismaël Ulvik, son associé, ajoute : «Nous présentons "le vrai" Saint-Roch [...], un lieu vivant sous-estimé par bien des gens de Québec.»

La question à 1000 $ sur le bout des lèvres des médias présents : «Vous venez de Montréal, quelle est votre crédibilité?» Impossible d'y échapper. Frédérik Nissen, qui a grandi à Limoilou et à Charlesbourg, répond du tac au tac. «La qualité de l'expérience repose sur les artisans et les adresses visitées. Chaque arrêt a une histoire rattachée et une dégustation.» Touché!

Effectivement, les quatre adresses de cet itinéraire gourmand sont des toponymes qui clignotent sur la carte du «Où aller à Québec» : La Barberie, Camellia Sinensis, Le Clocher penché et Le Pied Bleu. Autre élément, c'est une «locale», Émilie Bergeron, qui anime la balade de 1,7 km qui n'a rien d'une longue marche maoïste à jeun. «J'ai étudié dans l'édifice de La Fabrique, travaillé chez Beenox et j'habite la rue Saint-Joseph depuis six ans. Mes racines sont dans le quartier», raconte la graphiste de retour de Bordeaux de la mission Opportunités digitales - AND sur les projets numériques innovants. «Plus qu'un tour historique, reprend la jeune femme en formation pour devenir guide, le but est de transformer un touriste en véritable local après la visite.»

Lancé en juin, en anglais seulement, Visites gourmandes de Québec a attiré jusqu'ici des groupes de 4 à 16 personnes qui, selon Émilie Bergeron, veulent connaître ce qu'est la gastronomie québécoise, de la soupe aux pois à la poutine.

À nous de jouer le jeu. Direction La Barberie, première coopérative brassicole au Québec et case départ du circuit composant quatre arrêts.

La Barberie

Fondé en 1997, le débit de houblon qui brasse aujourd'hui jusqu'à 1000 litres de bière par semaine n'a pas concocté une bière aux arômes de bitume, d'urbanité et d'âme d'un quartier autrefois ouvrier. Non. William Garant présente plutôt une soupière fumante de soupe aux pois, la recette de sa belle-mère du Bas-du-Fleuve. «Avec un peu de sarriette. C'est un beau remède à la pauvreté», résume-t-il à propos du passé de ce secteur de Québec. Le bol fumant s'accompagne bien sûr d'une bière, un galopin de cuivrée à la citrouille, aux arômes d'épices de tarte à la citrouille.

Enthousiasmant : le projet de «canner» la soupe de La Barberie, meilleure que la Habitant avec un «p'tit peu de Saint-Roch dedans».

310, rue Saint Roch, Québec

Tél. : 418 522-4373

Accord thé et fromage chez Camellia Sinensis... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.0

Agrandir

Accord thé et fromage chez Camellia Sinensis

Le Soleil, Yan Doublet

Camellia Sinensis

L'arrêt le plus structuré du circuit. Fin prêt, Alexis Bernard dirige la dégustation de deux thés - un Darjeeling Singell first Flush et un Li Shan - en accord du Mont-Jacob, un fromage de type pâte semi-ferme au lait de vache thermisé de la Fromagerie Blackburn. «C'est un accord tout neuf (après les thés-scotchs et thés-chocolats) encore à l'état expérimental», mentionne le dégustateur qui y travaille depuis trois ans. Effectivement, la chaleur du thé avec le fondant du fromage provoque deux réactions en bouche. Le Darjeeling accentue les arômes lactés et de foin du fromage tandis que le Li Shan explose davantage ses parfums floraux, dont le lys exotique et entêtant.

Enthousiasmant : les petits cartons sur les tables de l'espace dégustation où il est écrit : «Zone sans techno». On a encore le droit de boire un thé en paix. Merci!

624, rue Saint-Joseph Est, Québec

Tél. : 418 525-0247

Une huître façon Clocher Penché... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 4.0

Agrandir

Une huître façon Clocher Penché

Le Soleil, Yan Doublet

Le Clocher Penché

Huîtres avec une garniture de kimchi et un blanc du Domaine Les Pervenches, voilà la proposition du bistro qui livre année après année sans baisser la garde. Le sommelier, Marc Lamarre, nous présente le vignoble cultivé en bio depuis 2005 (sans intrant chimique). Un travail de titans puisque les raisins sont également vendangés à la main. Le chef Mathieu Brisson vient aussi saluer la tablée et parler de vins qui ne figurent pas à la carte en raison de leur provenance québécoise, mais bien pour leurs qualités intrinsèques. Une des meilleures adresses de Québec, dont la réputation dépasse de loin le périmètre de Saint-Roch.

Enthousiasmant : la fameuse faisselle du Clocher. Quiconque n'y est jamais allé - touristes et locaux - doit impérativement s'ouvrir le palais avec sa faisselle salée (entrée) qui a des airs de gargouillou miniaturisé à la Michel Bras.

203, rue Saint-Joseph Est, Québec

Tél. : 418 640-0597

Un plateau de charcuteries au Pied Bleu.... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 5.0

Agrandir

Un plateau de charcuteries au Pied Bleu.

Le Soleil, Yan Doublet

Le Pied Bleu

Sans vouloir faire de la sémantique urbaine, Le Pied Bleu se situe plutôt dans Saint-Sauveur. Nous ne sommes pas à quelques mètres près et, disons-le, le bouchon lyonnais de Louis Bouchard Trudeau et de Thania Goyette est un point de chute idéal pour finir le circuit. Défilé de saladiers (mention spéciale à la salade d'orge), planche à partager (boudin, saucisson cuit aux pistaches, pâté de campagne, jambon) et bouchées de gâteaux au chocolat fondant (délirant), rien n'est plus vrai ici que lorsqu'il y en a plus, il y en a encore!

Enthousiasmant : le shooter de Calvados de course qui «réchauffe» le corps pour franchir à rebours le 1,7 km.

179, rue Saint-Vallier Ouest, Québec

Tél. : 418 914-3554

Entre les points A et B

La balade entre les différentes visites est ponctuée de commentaires historiques sur le quartier. Les plus intéressants concernant les détails architecturaux. À l'inverse, les commentaires sur le tissu social laissent place à des raccourcis. Ce volet de la visite mériterait d'être resserré et mieux maîtrisé, quitte à s'en tenir à l'évolution récente du quartier en ciblant davantage l'offre alimentaire diversifiée. 

L'épicurien de Québec y trouvera-t-il son compte? 

Le concept est bien pensé, même s'il s'adresse plus aux touristes qu'aux gens de Québec minimalement «sorteux». Je l'admets, il y a encore des personnes qui croient que Saint-Roch est un quartier chaud peuplé de dangers ou, pire, sans stationnement. Si les mises à jour sont nécessaires pour l'ordi, elles le sont aussi pour (re)découvrir certains quartiers de la ville et aller au-

delà des idées reçues. Si vous appartenez à cette catégorie plus réticente, le circuit est pour vous. Les autres - les foodies et gourmands à l'affût des nouveautés - passeront un bon moment sans être surpris. 

Vous voulez y aller? 

Quand : les samedis à 12h en anglais et les dimanches à 12h30 en français

Où : quartier Saint-Roch

Combien : 49 $ par personne (plus taxes)

Durée : trois heures 

Réservation : http://quebeccityfoodtours.com/fr/ ou 418 431-0195

Pour en savoir plus

RENDEZ-VOUS  monsaintroch.com, un site d'actualité sur le quartier. La vie locale y est scrutée à la loupe par une équipe de terrain qui connaît son Saint-Roch par coeur. 

TÉLÉCHARGER  : Quelques capsules de l'application Découvrir Québec. Certaines présentent le patrimoine de Saint-Roch. L'application est gratuite et est accessible en versions française et anglaise. Elle peut être téléchargée à partir de l'App Store ou de Google Play. À la fois artistiques et rigoureusement documentés, ces clips peuvent également être consultés sur YouTube.

À LIRE  :  si l'on veut sortir de Saint-Roch et élargir la balade, Sur la piste de Maud Graham : promenades & gourmandises de Chrystine Brouillet et Marie-Ève Sévigny.

Échos du quartier

VU  :  que Joe Smoked revient dans Saint-Roch. L'institution de Baie-Saint-Paul ouvrira dans la rue Saint-Joseph en face de l'Hôtel PUR. 

REMARQUÉ  :  la vitrine du Varadero, un restaurant cubain qui métisse la cuisine du fief des Castro et la cuisine dite «canadienne». Intrigant.

SALIVÉ : en passant devant Le Croquembouche. Son festival des éclairs réinvente la classique pâtisserie française en huit variétés. Hyper tendance. 

SALIVÉ, prise 2 : en allant casser la croûte chez Crack. Des grilled-cheese dessert s'ajoutent à la liste de nos sandwichs pressés préférés. À essayer!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer