La Cité du vin, nouvel emblème de Bordeaux

  • La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public. (AFP, Georges Gobet)

    Plein écran

    La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public.

    AFP, Georges Gobet

  • 1 / 7
  • La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public. (AFP, Georges Gobet)

    Plein écran

    La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public.

    AFP, Georges Gobet

  • 2 / 7
  • La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public. (AFP, Georges Gobet)

    Plein écran

    La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public.

    AFP, Georges Gobet

  • 3 / 7
  • La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public. (AFP, Georges Gobet)

    Plein écran

    La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public.

    AFP, Georges Gobet

  • 4 / 7
  • La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public. (AFP, Georges Gobet)

    Plein écran

    La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public.

    AFP, Georges Gobet

  • 5 / 7
  • La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public. (AFP, Georges Gobet)

    Plein écran

    La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public.

    AFP, Georges Gobet

  • 6 / 7
  • La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public. (AFP, Georges Gobet)

    Plein écran

    La Cité du vin de Bordeaux sera inaugurée mardi le 31 mai par le président français François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public.

    AFP, Georges Gobet

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurent Abadie
Agence France-Presse
Bordeaux

Nouvel emblème culturel, touristique et architectural de Bordeaux, la Cité du vin sera inaugurée mardi par François Hollande, avant d'ouvrir ses portes mercredi au public.

Ce site de loisirs culturels, qui espère avoir le même impact touristique pour Bordeaux et son vignoble que le Musée Guggenheim de l'architecte américain Frank Gehry à Bilbao (Espagne), entend présenter ce breuvage vieux de 8000 ans comme un patrimoine culturel universel. Et cela au travers de 19 modules numériques évoquant les arts, l'histoire, la philosophie, la géographie, les savoir-faire ou l'artisanat.

«Dès 1995 me trottait dans la tête l'idée d'un lieu dédié au vin qui pourrait concrétiser la vocation de Bordeaux à s'affirmer capitale mondiale du vin. C'est en 2008 que j'ai décidé de sauter le pas», affirme aujourd'hui le maire, Alain Juppé, dont la ville finance le bâtiment à hauteur de 38% du budget global qui atteint 81 millions d'euros.

Au total, le secteur public contribue à 81% du budget, le secteur privé, représenté par 77 entreprises mécènes, apportant les 19% restant.

«Le budget a été maîtrisé», avec un surcoût «de l'ordre de 30%» alors qu'«il est de 158% en moyenne sur des projets similaires en France», assure Alain Juppé, citant Lascaux-4, la Fondation Louis Vuitton à Paris, le MuCem de Marseille, le Musée du Louvre à Lens, le Centre Pompidou à Metz ou le Musée des Confluences à Lyon. «Nous sommes sur un projet ambitieux mais qui se situe en termes de coût dans la bas du tableau par rapport à ces autres grands projets», a-t-il souligné.

L'architecture ronde et moderne de la Cité du vin, située en bord de Garonne, est en rupture par rapport au classicisme des quais de Bordeaux et évoque «un liquide», selon les architectes du cabinet XTU. Néanmoins, sa façade, constituée de panneaux de verre sérigraphié et de panneaux d'aluminium, se pare de reflets dorés évoquant les pierres blondes des façades bordelaises.

Parcours sensoriel et interactif 

Répartie sur 10 niveaux, la Cité du vin se compose d'un espace architectural de 13 350 m2, d'une flèche culminant à 55 mètres et d'un belvédère au 8e étage à 35 mètres où se clôturera la visite par une dégustation parmi 20 vins du monde au choix.

Son parcours permanent immersif, sensoriel et interactif, avec 19 modules thématiques mettant en scène plus de 120 productions audiovisuelles, s'étale sur 3000 m2. Un compagnon de visite numérique unique en huit langues accompagne le visiteur tantôt debout, seul en tête-à-tête avec des vidéos experts, tantôt assis, embarqué en groupe à bord d'un navire traversant l'Histoire et les océans, tantôt semi-étendu pour admirer les projections zénithales d'oeuvres d'art évoquant Bacchus et Vénus. La Cité du vin privilégie cette «approche immersive» où le visiteur s'attardera sur les modules de son choix.

«Pas un musée»

Si la Cité du vin ne se définit pas comme «un musée», selon son directeur, Philippe Massol, 720 m2 sont dédiés aux expositions temporaires et un auditorium d'une capacité de 250 places ainsi que trois ateliers de dégustation viennent compléter le dispositif en plus d'une boutique et d'un restaurant.

Une plateforme oenotouristique, exploitée par l'Office de tourisme de Bordeaux-Métropole, permet de réserver des visites dans les différents vignobles alentours accessibles en navette fluviale, en autobus ou par ses propres moyens.

«L'idée est de capter et faire en sorte que les touristes en nombre important à Bordeaux iront irriguer le vignoble», indique le président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux, Bernard Farges.

L'acteur Pierre Arditi en est le parrain et l'ambassadeur. Le billet d'entrée est fixé à 20 euros. Les prévisions tablent sur 450 000 visiteurs par an, soit près du double de la population de la ville.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer