Louka Fredette retrouvé sain et sauf en Ontario, son père arrêté

Ugo Fredette, 41 ans, serait le principal suspect dans... (fournies par la Sûreté du Québec)

Agrandir

Ugo Fredette, 41 ans, serait le principal suspect dans la disparition de son fils Louka, 6 ans.

fournies par la Sûreté du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne

Au terme d'une cavale de près de 24 heures, le petit Louka Fredette, recherché depuis jeudi soir, a été retrouvé sain et sauf à Griffith, en Ontario, a confirmé vendredi vers 17h la Sûreté du Québec.

Le père de l'enfant, Ugo Fredette, a été intercepté par la Police provinciale de l'Ontario (PPO).

Selon la sergente d'état-major de la PPO, Carolle Dionne, il a été arrêté dans le sud-ouest du village de Renfrew, sur la route 41, dans un endroit isolé. Ce village est près de celui de Griffith qui a plutôt été identifié par la SQ comme le site de l'arrestation. Le véhicule de l'homme avait été observé par un hélicoptère de la PPO avec l'aide du Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage, et intercepté par des auto-patrouilles de la PPO, a précisé Mme Dionne.

Selon la porte-parole de la SQ Martine Asselin, un tapis à clous aurait été utilisé et les policiers ontariens ont fait une courte poursuite à pied.

Louka a été retrouvé par la police à bord du véhicule conduit par son père. Il a été pris en charge par la police ontarienne et les services sociaux, a précisé Mme Asselin.

Carolle Dionne de la PPO estime qu'Ugo Fredette sera probablement remis aux autorités québécoises lundi, après avoir comparu samedi par téléconférence ou vidéoconférence devant un tribunal ontarien. S'il est alors accusé, ce sera sans doute en lien avec la poursuite policière de vendredi et pour des chefs «pas aussi sérieux» que ce qui l'attend au Québec, a précisé la sergente d'état-major.

Ce dénouement met fin à une vaste chasse à l'homme qui s'était amorcée jeudi soir et qui s'est déroulée sur des centaines de kilomètres, de Saint-Eustache à l'Ontario, en passant par l'Abitibi.

L'enfant, âgé de six ans, faisait l'objet d'une alerte Amber depuis 17h35 jeudi. Il s'agissait du moment où sa mère, Véronique Barbe, avait été retrouvée morte dans une résidence du boulevard Antoine-Séguin, à Saint-Eustache.

Autre homme recherché

La SQ est par contre toujours à la recherche d'un autre homme : Yvon Lacasse, âgé de 71 ans, qui serait relié à un véhicule utilisé par Ugo Fredette, soit une Honda CR-V gris foncé de 2006. M. Lacasse est chauve, a les yeux bruns, mesure 1 mètre 67 et pèse environ 155 livres. L'enquête porte à croire qu'il aurait été à bord du véhicule utilisé par Ugo Fredette, mais qu'il aurait pu ensuite être déposé quelque part, souligne Mme Asselin.

Pendant sa cavale, Ugo Fredette, âgé de 41 ans, aurait effectué plusieurs déplacements, selon la SQ : un véhicule a été retrouvé à Lachute, à une trentaine de kilomètres à l'est de Saint-Eustache, puis l'homme aurait été vu dans un motel de Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue jeudi soir, avant d'avoir été aperçu vendredi matin à Maniwaki, en Outaouais. Par la suite, la SQ le situait plutôt en Ontario du côté de Napanee, une ville qui se trouve à l'est de Kingston.

Selon la SQ, Ugo Fredette aurait utilisé trois véhicules lors de sa cavale. Deux ont été retrouvés abandonnés.

La force policière avait aussi indiqué en matinée vendredi qu'il y avait possiblement un lien entre la disparition du garçon et la mort de sa mère.

***

Les enlèvements d'enfants en chiffres

  • Les enfants signalés disparus sont retrouvés dans la majorité des cas et généralement assez rapidement : 59 % des signalements d'enfants et de jeunes disparus au Canada ont été retirés dans les 24 heures, et en moins d'une semaine dans 92 % des cas, a noté la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour l'année 2016.
  • Dans la grande majorité des cas, les kidnappeurs sont les parents, avise la force policière fédérale.
  • Au Québec, 31 bambins de 4 ans et moins ont été portés disparus en 2015, 33 en 2016 et sept en 2017 jusqu'à mi-juillet, selon les données de la GRC. Tous les dossiers ont été fermés - ce qui signifie qu'ils ont été retrouvés vivants ou morts - sauf huit.
  • 545 enfants de 5 à 13 ans ont été portés disparus au Québec en 2015, 428 en 2016 et 268 jusqu'à maintenant en 2017 (de janvier à la mi-juillet). Seulement neuf sur 545 sont toujours recherchés, soit moins de 1 %.
***

Alerte Amber au Québec

  • a été implantée au Québec en 2003
  • a été déclenchée 13 fois
  • il s'agit d'un système qui permet d'alerter la population, par tous les moyens médiatiques possibles, pour diffuser l'information le plus rapidement possible.
  • chaque cas au Québec a connu une fin heureuse jusqu'à maintenant
  • les critères pour qu'elle soit déclenchée sont les suivants :
  1. la police doit avoir des motifs de croire qu'un enfant a été victime d'un enlèvement;
  2. les circonstances de l'enlèvement font croire que l'enfant risque de subir des blessures ou qu'il est en danger de mort;
  3. la police possède suffisamment de renseignements descriptifs sur l'enfant, le suspect et/ou le moyen de transport utilisé pour que la diffusion soit utile.

Alerte Amber



À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer