Mort violente d'un touriste en Gaspésie

C'est dans le sentier des chutes à Picot... (Magali Deslauriers)

Agrandir

C'est dans le sentier des chutes à Picot que le touriste a été abattu, selon toute vraisemblance d'un projectile à la tête.

Magali Deslauriers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné
Le Soleil

(Carleton) La Sûreté du Québec enquête depuis la fin de l'après-midi mardi sur la mort violente d'un touriste étranger survenue à Saint-André-de-Restigouche, en Gaspésie. Un couple marchait dans le sentier boisé des chutes à Picot, à environ cinq kilomètres du village quand une détonation a retenti. L'homme a été atteint à la tête par un projectile d'arme à feu et son décès a vraisemblablement été immédiat, bien qu'officiellement constaté plus tard par les policiers.

Ce crime, qui pourrait être un meurtre, est survenu vers 14h30, non loin du chemin du Petit-Rang. Le sentier des chutes à Picot est un endroit bien connu des randonneurs. Une opération policière a tout de suite été déclenchée à partir du moment où la compagne de la victime a pu communiquer.

Les agents de la Sûreté du Québec du poste de Matapédia ont procédé à une arrestation en forêt. «Rapidement, un individu a été ciblé. Il s'agit d'un homme qui est pour le moment désigné comme un témoin important dans cette affaire. On ne parle pas encore de suspect», notait mardi soir le sergent Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Circonstances nébuleuses

La Sûreté du Québec s'est déployée dans le secteur du crime et les policiers tentaient encore, malgré la nuit tombée, de recueillir des éléments de preuve pour l'enquête. Un périmètre de sécurité avait été établi et des techniciens en reconstitution de scène de crime tentaient d'élucider les circonstances de cette mort violente.

Saint-André-de-Restigouche compte 160 habitants. Les événements de l'après-midi ont rapidement fait le tour du village, notait mardi soir la secrétaire municipale Véronique Pelletier, qui terminait sa journée en travaillant à l'épicerie locale.

«Il s'agirait d'un couple de Français. On ne sait pas qui a été arrêté. C'est une place tranquille ici, mais ce soir, tout le monde parle de ça. Dans le bois, il y a des gens qui tirent sur les panneaux de signalisation des fois, et il s'est passé plein de choses dernièrement. Des pneus d'auto ont été crevés. Des gens avaient cessé d'aller dans les sentiers. On pensait que c'était terminé dernièrement, ces incidents-là, mais avec ça [la mort violente], les gens vont hésiter avant d'y retourner», expliquait Mme Pelletier.

Saint-André-de-Restigouche est situé à une quinzaine de kilomètres de la municipalité de Matapédia, et à 12 kilomètres de la route 132, vers le nord-est.

«Ce sont les retrouvailles du village en fin de semaine. Ça risque de gâcher la fête. Ça n'a pas d'allure. J'ai hâte que ce soit passé», ajoutait Mme Pelletier.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer