Accident mortel à L'Ange-Gardien: plusieurs thèses étudiées

Quelque 200 personnes s'étaient réunies pour une marche... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Quelque 200 personnes s'étaient réunies pour une marche à la mémoire d'Audrey-Anne Bourgoin, à Beauport, mardi.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Sûreté du Québec (SQ) nage encore en plein mystère pour expliquer les circonstances entourant le décès d'Audrey-Anne Bourgoin, 17 ans, heurtée mortellement il y a 10 jours sur le boulevard Sainte-Anne. Au moment où la police recherche toujours l'un des deux véhicules qui l'ont percutée, elle envisage pour la première fois la thèse du geste volontaire.

La SQ demande l'aide de la population pour retrouver le conducteur ou la conductrice d'un véhicule Nissan Murano blanc avec toit ouvrant de modèle récent, 2015 à 2017. Depuis maintenant 10 jours, les recherches sont vaines. Pourtant, le témoignage de l'automobiliste est essentiel à une meilleure compréhension des faits.

«C'est important de savoir ce que la personne derrière le volant a constaté avant l'impact pour bien établir la chronologie des événements. C'est un élément essentiel pour compléter l'enquête», explique la sergente Ann Mathieu. «Est-ce qu'elle a chuté? Est-ce qu'elle était intoxiquée? A-t-elle subi un malaise? Nous n'écartons pas non plus la possibilité d'un geste volontaire», ajoute-t-elle. 

C'est la première fois depuis le drame que cette hypothèse est soulevée. «Dans toutes les enquêtes qui se présentent, c'est toujours une hypothèse, précise la sergente. Nous devons aussi nous assurer qu'aucun geste criminel n'a été commis.»

De retour d'une fête

Le funeste événement est survenu vers 2h sur le boulevard Sainte-Anne à l'intersection de la rue Casgrain lorsque le conducteur d'une camionnette qui circulait en direction est a roulé sur le corps de la victime alors qu'elle «semblait ramper au sol». Au moment où il s'immobilisait, une automobile blanche de marque Nissan Murano est aussi passée sur la jeune femme, sans s'arrêter.

Une autopsie pratiquée sur le corps de la victime et un examen toxicologique permettront de savoir si elle avait consommé alcool ou drogue. On sait qu'elle revenait d'une fête entre amis non loin du lieu du drame.

Ce décès toujours nébuleux a causé un émoi chez les proches de la jeune fille de Beauport. Mardi soir, 200 personnes se sont réunies devant le Métro Plus où elle travaillait pour participer à une marche silencieuse en sa mémoire. Le cortège a traversé les rues du quartier en brandissant bougies ou autres sources de lumière jusqu'à la maison familiale d'Audrey-Anne où ils ont déposé fleurs et toutous.

Dans ce groupe, nombreux étaient vêtus d'un gilet aux couleurs de l'Académie Saint-Louis, son école secondaire, la plupart représentant l'équipe de cheerleading de l'Arsenal dont elle faisait partie.

Toute personne qui détiendrait des informations sur le Murano recherché pouvant faire progresser l'enquête est priée de communiquer avec la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer