Deux ans de prison pour Pierre-Emmanuel Monast

Pierre-Emmanuel Monast a été condamné à une peine... (Le Soleil, Ian Bussières)

Agrandir

Pierre-Emmanuel Monast a été condamné à une peine de deux ans de prison assortie d'une ordonnance de probation de trois ans.

Le Soleil, Ian Bussières

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Un homme de 28 ans de Sherbrooke, Pierre-Emmanuel Monast, a pris le chemin d'un pénitencier fédéral pour une période de deux ans, mardi, relativement à diverses accusations de nature sexuelle commises à l'endroit d'adolescentes de moins de 16 ans de 2011 à 2014.

«Je comprends les lois et je défends qu'il n'y a jamais eu d'intention criminelle. Je n'ai jamais eu l'intention de faire de victime et je n'ai jamais voulu faire de mal à personne», a déclaré Monast avant que le juge Sébastien Proulx ne prononce sa peine. 

Le juge a qualifié les infractions de très graves, à savoir contacts sexuels avec une personne de moins de 16 ans, incitation à des contacts sexuels avec une personne de moins de 16 ans, leurre, extorsion, menaces et possession de pornographie juvénile.

En décembre 2013 à Québec, Monast et un ami avaient rencontré deux adolescentes âgées respectivement de 13 et 15 ans en fugue du Centre l'Escale. Ils avaient consommé de l'alcool avec elles et Monast avait embrassé la plus vieille des deux. Celle-ci a éventuellement perdu conscience à cause de l'alcool et Monast aurait ensuite demandé à la plus jeune de le masturber, sinon il n'allait pas venir en aide à son amie.

Les adolescentes en ont parlé un mois plus tard à une intervenante de l'Escale, où elles étaient retournées après leur fugue. C'est là que la police de Québec a débuté son enquête sur Monast, l'arrêtant en avril 2014. Celui-ci a alors confirmé les événements relatés par les deux jeunes filles et a du même coup avoué avoir déjà discuté avec des mineures sur Internet et consulté de la pornographie juvénile.

Pornographie juvénile

Dans l'ordinateur de l'accusé, les policiers ont retrouvé cinq images correspondant à de la pornographie juvénile et des conversations s'étalant sur une période de deux ans avec une jeune fille de Lorrainville, en Abitibi, qui avait 12 ans au début des échanges. 

La jeune fille avait, semble-t-il, été charmée par Monast, lui avait envoyé des photos de ses parties génitales et avait le goût de partir avec lui. Monast lui a posé des questions plutôt inquiétantes, comme «Si on se marie et qu'on a une fille, est-ce que je vais pouvoir la toucher quand elle va avoir 11 ans?» ou «Si je te frappe, vas-tu te choquer?»

La conversation a plus tard évolué vers de la «sextorsion», Monast réclamant encore des photos de la jeune fille nue, sinon il menaçait de lui «casser la gueule, de la f... et de faire la même chose à sa jeune soeur».

Le juge Proulx a accepté la suggestion commune de la Couronne, représentée par Me Michel Bérubé, et de l'avocat de la défense, Me Frédéric Rousseau. Il a cité le rapport du psychiatre, qui parlait de Monast comme d'un individu «hors normes», mais qui ne souffrait pas du syndrome d'Asperger comme il le prétend lui-même.

Il a aussi noté que Monast avait eu une enfance et une adolescence difficiles, étant victime d'intimidation et de «taxage», ayant vécu dans des familles d'accueil et eu des fréquentations qualifiées de «toxiques». «Ce qui peut donner certaines explications, mais n'excuse pas les crimes», a-t-il insisté.

Qualifiant le risque de récidive d'élevé, même si Monast disait regretter ses comportements délictuels et que l'expertise sexologique ne démontrait pas de déviance sexuelle, le juge a assorti la peine du Sherbrookois d'une ordonnance de probation de trois ans.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer