Adolescente heurtée à L'Ange-Gardien: de la fête au drame

La victime a été heurtée par au moins... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

La victime a été heurtée par au moins deux véhicules, dont un Murano blanc toujours recherché par les policiers.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Sûreté du Québec confirme que l'adolescente de 17 ans heurtée par au moins deux véhicules dans la nuit de dimanche à lundi alors qu'elle rampait sur la chaussée du boulevard Sainte-Anne à L'Ange-Gardien revenait d'une soirée entre amis. Elle recherche aussi activement un Nissan Murano blanc qui a fui les lieux.

Cette information vient confirmer celle déjà publiée par Le Soleil comme quoi l'adolescente avait participé à un party entre amis. Par ailleurs, la police souligne qu'une seconde jeune fille a été prise en charge par les paramédicaux sur la rue du Tricentenaire quelques heures après le décès de son amie, non loin du lieu du drame.

La première information obtenue par la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec laissait penser qu'elle était intoxiquée. Elle était plutôt en état de choc, précise la sergente Christine Coulombe.

Le funeste événement est survenu vers 2h lorsque le conducteur d'une camionnette qui circulait en direction est a roulé sur le corps de la victime alors qu'elle «semblait ramper au sol». Au moment où il s'immobilisait, une automobile blanche de marque Nissan Murano est aussi passée sur la jeune femme, sans s'arrêter. La police recherche d'ailleurs ce second véhicule d'une année récente. Toute information doit être transmise au 310-4141.

Pour l'instant, difficile de dire si des accusations pourraient être portées contre le conducteur du Murano. La police indique qu'elle ne peut se prononcer tant qu'elle n'a pas encore en main toutes les circonstances entourant le décès. 

Les enquêteurs s'expliquaient mal pourquoi la victime se trouvait au sol, sur la voie publique, à l'intersection de la rue Casgrain. A-t-elle subi un malaise en traversant le boulevard Sainte-Anne? Était-elle intoxiquée? A-t-elle été percutée par un premier véhicule avant l'impact avec la camionnette? Et surtout, que faisait-elle seule à cet endroit à cette heure de la nuit alors qu'elle réside à Beauport?

La Sûreté du Québec a mis la main sur l'enregistrement d'une caméra de surveillance d'un commerce voisin qui pointe vers le lieu de l'accident. Il faut maintenant attendre de connaître les résultats de son analyse.

Une autopsie sera pratiquée sur le corps de la victime et un examen toxicologique permettra de savoir si elle avait consommé alcool ou drogue.

Inconsolable

En entrevue à Radio-Canada, Isabelle Côté, une proche de la famille de la victime, s'est confiée au moment où elle visitait le lieu de l'accident. «C'est une enfant vraiment brillante comme on peut rarement voir. Elle était perfectionniste, exigeante, responsable, elle avait soif d'apprendre. Elle avait beaucoup d'ambition. [...] C'est quelqu'un que j'imaginais aller très loin. C'est sûr que c'est accidentel. C'est une enfant qui était proche de ses parents et responsable.»




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer