Accident de manège en Ohio: onde de choc chez Beauce Carnaval

Le «Fire Ball» oscille comme un pendule, envoie... (AP, Jay LaPrete)

Agrandir

Le «Fire Ball» oscille comme un pendule, envoie les passagers à 12 mètres dans les airs et les fait tournoyer à 13 tours par minute. Mercredi, une personne est morte et sept autres ont été blessées dans l'accident de ce manège, en Ohio.

AP, Jay LaPrete

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>

(Québec) Le choc est grand dans l'industrie au lendemain du détachement d'une nacelle d'un manège à Colombus en Ohio, tuant une personne et en blessant sept autres, dont trois sont toujours dans un état critique.

«Il n'en arrive tellement pas souvent [des accidents], que quand il en arrive un grave comme ça, on capote. Je capotais hier soir... On ne veut pas ça pour personne», a réagi le propriétaire de Beauce Carnaval, Jacques Vallée. «C'est pas un film là, c'est vrai. On capote, ça me fait freaker ben raide». 

Les images d'horreur, tournées par un témoin, montrent qu'une nacelle se détache après avoir heurté un obstacle. La nacelle se désintègre partiellement et les passagers terrifiés sont alors projetés au sol. M. Vallée indique que la nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre dans le milieu, mercredi. 

Malgré le choc, Beauce Carnaval n'a pas l'intention d'adopter de «mesures spéciales» ou de modifier ses méthodes d'inspection. «Tout le monde en parlait hier, c'est instantané maintenant. J'ai fait le tour de mes chefs de manège et de ceux qui font les inspections. Je leur ai dit que leur job est importante et de continuer de bien la faire», dit-il. 

Beauce Carnaval animera le stationnement d'ExpoCité, à la Grande foire de Québec, du 16 au 20 août. Entre 30 et 35 manèges doivent être notamment installés. L'entreprise fait la tournée de plusieurs villes québécoises à compter du printemps. 

Bien que les images soient saisissantes, Jacques Vallée affirme que les ardeurs des amateurs de manèges ne semblent pas avoir été ralenties par le drame. Joint depuis Val-D'Or, où l'entreprise est actuellement déployée, le propriétaire soutenait que le site d'animation se remplissait normalement jeudi. 

«On n'arrête pas de prendre l'avion parce que l'avion tombe», lance-t-il. «Pour l'instant, je pense qu'on fait un bon travail et notre [feuille de route] parle pour nous.» Sans vouloir s'avancer sur les causes probables de l'accident en Ohio, M. Vallée indique néanmoins que le fabricant du manège, l'entreprise KMG, est une «compagnie très sérieuse». 

Enquête en cours

L'enquête se poursuit d'ailleurs pour faire la lumière sur les causes du drame à la Foire de l'État d'Ohio. «Tous les opérateurs de manèges, dans un parc fixe ou ambulant comme nous, veulent amuser les gens. On veut que les gens viennent s'amuser», poursuit M. Vallée, incluant les fabricants de manèges. «Il n'y a personne qui veut ça, c'est évident.»

Les inspecteurs ayant examiné les manèges de Colombus n'ont rien décelé d'anormal. La compagnie qui fournissait les manèges, Amusements of America, décrit comme un «manège agressif» le «Fire Ball», qui oscille comme un pendule, envoie les passagers à 12 mètres dans les airs et les fait tournoyer à 13 tours par minute. 

KMG indique que 43 de ses manèges «Fire Ball» sont répartis à travers le monde, dont 11 aux États-Unis. À Edmonton, la foire K-Days a fait fermer un manège du même modèle par mesure de précaution. Beauce Carnaval possède une attraction similaire, qui fait le même mouvement, mais qui est beaucoup plus petite, appelée L'Extrême.  Avec La Presse canadienne




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer