Pointe-au-Père: la sacristie ravagée par les flammes

La sacristie de l'église de Pointe-au-Père de Rimouski... (Collaboration spéciale Carmen Fournier)

Agrandir

La sacristie de l'église de Pointe-au-Père de Rimouski et un garage qui lui était adjacent ont été la proie des flammes dans la nuit de dimanche à lundi.

Collaboration spéciale Carmen Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Matane) Des fidèles ont vu leur neuvaine à Sainte-Anne être perturbée par l'incendie de la sacristie de l'église Sainte-Anne-de-la-Pointe-au-Père de Rimouski, qui a été ravagée par les flammes dans la nuit de dimanche à lundi. Le temple construit en 1960 a subi d'importants dommages évalués à quelque 250 000 $.

Le service de sécurité incendie de la Ville de Rimouski a reçu l'appel à 3h10 du matin lundi lorsque l'alarme du garage qui était adjacent à l'édifice religieux a retenti. Une dizaine de minutes plus tard, les pompiers étaient sur les lieux afin d'éteindre le brasier qui a pris naissance dans le garage et qui s'est propagé à la sacristie ainsi qu'à sa toiture.

En tout, 46 pompiers des quatre casernes de Rimouski ont été appelés au combat afin d'empêcher le feu de s'étendre au reste du bâtiment. «On a fait une intervention rapide et on a limité les dégâts, se réjouit le directeur des opérations du service de sécurité incendie de la Ville de Rimouski, Simon Desjardins. L'église elle-même n'a pas été touchée, ni par le feu, ni par l'eau. On a réussi à isoler le côté de l'église et les objets de valeur.» Le sinistre a été maîtrisé vers 7h lundi matin.

En fin de journée lundi, les enquêteurs n'avaient toujours pas réussi à trouver l'origine de l'incendie. «On n'a pas statué sur la cause exacte, confirme M. Desjardins. Le volet criminel est écarté. Ça va prendre un expert pour déterminer et valider si c'est de cause électrique. Ça se fera demain matin (mardi). La recherche est difficile parce que le garage, où a pris naissance le feu, a complètement été détruit.» Une entreprise de nettoyage après sinistre était sur les lieux tôt lundi matin pour laver l'intérieur de l'église.

Une résidente qui habite tout près de là a été témoin du sinistre. «Je suis arrivée 15 minutes après le début du feu et ça flambait déjà beaucoup, raconte Carmen Fournier. Après ça, ça a été la toiture qui a pris en feu une quinzaine de minutes après.»

Mme Fournier était également inquiète pour le local du Club des 50 ans et plus, situé au sous-sol de la sacristie. «On pensait que le feu avait fait plus de dommages que ça, se console l'administratrice de l'organisme. On s'en tire pas si mal. C'est plus la senteur et la saleté. On n'a pas eu le droit de toucher à rien à cause des assurances. On pouvait seulement faire des photos.»

Les activités de la 143e neuvaine à Sainte Anne, qui étaient en cours depuis une semaine à l'église de Pointe-au-Père et qui se termineront mercredi, se transportent selon l'horaire prévu à l'église Saint-Pie-X de Rimouski. «Ça chamboule quand même l'horaire, soutient Carmen Fournier, qui prenait part à quelques-unes des activités. La neuvaine est un grand événement. C'est couru par beaucoup de monde. Les gens sont tristes.»

La marche du pardon, qui devait avoir lieu mardi à 18h15, est cependant annulée. «Certains costumes ont brûlé et d'autres sentent trop fort, explique la dame. Ces costumes servaient à l'animation des scènes vivantes. Ils étaient entreposés dans la sacristie.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer