Le harceleur du cardinal veut un procès

C'est au cours de procédures de divorce que... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

C'est au cours de procédures de divorce que le harceleur a contacté à de multiples reprises Mgr Lacroix (photo) pour tenter de faire déclarer la nullité de son mariage.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Lévisien condamné pour avoir harcelé par courriel le cardinal Gérald Cyprien Lacroix et le chancelier Jean Tailleur veut être relevé de son plaidoyer de culpabilité.

Jacques Félix, 69 ans, a indiqué mercredi à la Cour supérieure vouloir maintenant contester les accusations de harcèlement qui avaient été portées contre lui.

Le 26 avril dernier, il n'aurait plaidé coupable aux accusations, dit-il, que pour sortir de prison et se rendre au greffe à temps pour en appeler du jugement en divorce qui lui impose une lourde pension alimentaire.

C'est dans le cadre de cette procédure en divorce que, durant deux ans, Félix a communiqué à des centaines de reprises avec le cardinal et le chancelier pour obtenir leur appui afin de déclarer son mariage nul.

Ulcéré de ce qu'il considérait comme une trahison de l'Église, Félix a promis au cardinal et au chancelier qu'ils allaient «brûler en enfer». C'est à ce moment que les deux hommes d'Église ont porté plainte à la police.

Pour convaincre la Cour supérieure de lui accorder un procès, Jacques Félix, qui se défend seul, plaide l'incompétence de l'avocate qui le représentait en première instance. Cette dernière «a refusé d'invoquer une défense d'alibi», déplore M. Félix, qui entend bien présenter cette preuve justificative lors d'un éventuel procès.

Jacques Félix reviendra devant la Cour le 15 novembre. Un juge décidera à ce moment s'il présente des motifs suffisants pour être relevé de son plaidoyer de culpabilité.

banni des églises

Jacques Félix a purgé l'équivalent de 41 journées de prison durant les procédures criminelles. Il a été placé sous probation pour 12 mois. Durant cette période, il lui est interdit de posséder des armes et il a l'obligation de continuer à voir son psychiatre. Il a été banni de tous les lieux de culte du diocèse de Québec.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer