PKP poursuivi pour des honoraires d'avocats impayés

La firme d'avocats d'Anne-France Goldwater, qui représentait Pierre... (La Presse, Olivier Pontbriand)

Agrandir

La firme d'avocats d'Anne-France Goldwater, qui représentait Pierre Karl Péladeau dans le cadre de sa procédure de divorce avec Julie Snyder, soutient que ce dernier refuse de payer la somme de 91 843,50$.

La Presse, Olivier Pontbriand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

L'ex-politicien et président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, fait l'objet d'une poursuite pour des honoraires d'avocats impayés dans le cadre de sa procédure de divorce avec la productrice et animatrice Julie Snyder.

La firme d'avocats d'Anne-France Goldwater, qui représentait M. Péladeau dans ce dossier, soutient que ce dernier refuse de payer la somme de 91 843,50 $.

Ce montant représente les services juridiques rendus entre le 26 février et le 31 mars 2017, indique-t-on dans la procédure déposée devant la Cour supérieure. On ajoute que des intérêts doivent également être pris en compte.

Réagissant par un communiqué diffusé sur son compte Twitter, M. Péladeau s'est dit surpris que Me Goldwater ait choisi d'adresser sa demande à la Cour supérieure, suggérant que «la médiation aurait été un véhicule beaucoup plus approprié».

Celui qui était à la tête du Parti québécois jusqu'en mai 2016 soutient que Me Goldwater «réclame le paiement de sommes additionnelles qui sont disproportionnées par rapport au travail effectué». Il assure qu'il entend «défendre vigoureusement ses droits dans cette affaire».

L'avocate Anne-France Goldwater... (Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

L'avocate Anne-France Goldwater

Archives La Presse

Mandat révoqué

Selon la firme d'avocats, M. Péladeau a «révoqué le mandat» le 2 avril dernier qui avait été signé le 30 août 2016 et fixait la convention d'honoraires.

La firme de l'ex-avocate de M. Péladeau affirme en outre que le président et chef de la direction de Québecor a fait savoir, en date du 5 juin, «qu'il refusait d'effectuer tout paiement», après qu'il eut été contacté «à plusieurs occasions» afin de réclamer auprès de lui la somme due, argue-t-on.

Plusieurs avocats ont été mis à contribution dans la procédure de divorce de M. Péladeau, souligne-t-on par ailleurs, exposant notamment que le dossier était «âprement contesté et comportait plusieurs complexités».

On précise en outre que les honoraires étaient facturés sur une base hebdomadaire, «le tout afin de lui (M. Péladeau) permettre de suivre de près le travail effectué et facturé».




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer