Rivière Sainte-Anne: le corps de la petite Daphnée retrouvé

La mère de la jeune victime, Kim Laflamme... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

La mère de la jeune victime, Kim Laflamme (4e en partant de la gauche), entourée de membres de sa famille.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sainte-Anne-des-Monts) «On est soulagés, a confié au Soleil la grand-mère de la petite Daphnée Lévesque, dont le corps a été retrouvé mardi, plus de cinq semaines après avoir sombré dans la rivière Sainte-Anne à Sainte-Anne-des-Monts, en Haute-Gaspésie. On va enfin pouvoir passer à une autre étape : celle du deuil.»

«On nous l'a redonnée, a continué Line Daraîche, en étouffant un sanglot. On va pouvoir l'amener où elle doit être, à Gros-Morne, pour se faire enterrer. On va pouvoir lui faire des funérailles.»

«La famille va enfin pouvoir faire son deuil, a indiqué, pour sa part, l'agent d'information de la Sûreté du Québec (SQ), Claude Doiron. C'est une famille qui a fait preuve de beaucoup de patience et de résilience. On sentait aussi l'esprit de famille et la communauté annemontoise qui s'unissait, qui était présente presqu'à tous les jours de recherches. Il y avait beaucoup de partage. On sentait une belle solidarité.»

Le drame survenu le 7 mai touchait toute la communauté de Sainte-Anne-des-Monts. Dans les commerces et autres lieux publics de la municipalité, la nouvelle de la découverte de la petite dépouille s'est répandue comme une traînée de poudre. 

«Les policiers ont mis beaucoup d'efforts pour tenter de localiser la petite Daphnée», a souligné le sergent Doiron. Mardi, près de 30 policiers ont été déployés pour effectuer des recherches au sol sur les berges de la rivière ainsi qu'à bord de zodiacs et de kayaks. Les plongeurs avaient dû interrompre leurs recherches en matinée puisque la pluie avait rendu l'eau beaucoup trop trouble.

Lors de la découverte du corps de l'enfant, l'émotion était palpable du côté des policiers. «Lorsqu'on a entendu, sur les ondes radio, que la petite avait été retrouvée, on a senti beaucoup d'émotion dans notre poste de commandement, a raconté Claude Doiron. Tout le monde avait les larmes aux yeux. On a ressenti un grand soulagement, mais à la fois une grande tristesse. La plupart de nos policiers sont des pères de famille. Donc, on ne peut pas être insensibles à ce qu'on a vécu aujourd'hui.» La grand-mère de la petite victime a d'ailleurs tenu à saluer le travail de la SQ. «On est très fiers des policiers, de ce qu'ils ont accompli», a souligné Line Daraîche.

La dépouille de la petite Daphnée Lévesque a été localisée sur le bord de la rivière, coincée à travers des branches, à environ 1,5 km en aval de l'endroit où le véhicule dans lequel elle était passagère a sombré. Le corps du conducteur, qui était un ami de sa mère, avait été repêché environ 24h après le drame, soit le 8 mai, à quelque 900 mètres de l'endroit où le cadavre de l'enfant a été aperçu. Seule la mère de la fillette, Kim Laflamme, a survécu à la tragédie, alors qu'elle avait réussi à s'agripper à une branche.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer