Viol collectif à Victoriaville: un des condamnés accepte sa peine

Jean-Christophe Martin... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Jean-Christophe Martin

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un des trois condamnés pour viol collectif contre une adolescente de 15 ans, Jean-Christophe Martin, a choisi d'accepter la peine de cinq ans de prison qui vient avec le verdict prononcé contre lui il y a 13 jours.

C'est ce que rapportait vendredi le journal La Nouvelle Union, de Victoriaville après la comparution des trois condamnés pour les représentations sur la peine.

Les cinq ans de prison dont écope Jean-Christophe Martin constituent la peine minimale pour les gestes qui lui sont reprochés, soit ceux d'agression sexuelle sur une personne de moins de 16 ans causant des lésions et d'agression sexuelle avec la participation d'une autre personne.

«J'accepte pleinement les gestes posés. Mes excuses au procès envers la victime étaient vraies, sincères. Je suis vraiment désolé. Je m'excuse pour tout. Je croyais qu'elle avait plus de 15 ans et je n'avais pas l'intention de lui causer des lésions», a-t-il laissé entendre vendredi devant le juge de la Cour supérieure François Huot.

Dominic Vézina, également condamné pour agression sexuelle causant des lésions, contestera pour sa part la constitutionnalité de la peine minimale de cinq ans à laquelle il fait face, selon ce que rapporte La Nouvelle Union. Rappelons que la mise en place de peines plus sévères suivant une condamnation d'agression sexuelle fait partie de la Loi sur la sécurité des rues et des communautés, adoptée en 2012 par le gouvernement de Stephen Harper.

De son côté, Pierre-François Blondeau devra attendre le 6 juin avant de connaître sa peine, le juge François Huot ayant exprimé son désaccord devant la suggestion d'un an de prison faite d'un commun accord par la poursuite et la défense. «Je suis très étonné de la suggestion commune. Je doute fortement de son caractère raisonnable. Je ne suis pas prêt à l'entériner pour l'instant», a-t-il déclaré.

Jean-Christophe Martin, Dominic Vézina et Pierre-François Blondeau, tous trois de Québec, ont été condamnés le 6 mai pour des gestes commis sur une jeune femme de 15 ans en octobre 2014 dans une soirée rave à Victoriaville




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer