Homme abattu par la SQ à Beauceville

Le drame s'est produit vers 9h45 sur le... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

Le drame s'est produit vers 9h45 sur le terrain d'une résidence de la route du Golf à Beauceville. Des patrouilleurs ont été appelés sur place pour «un homme armé et menaçant dans un contexte de violence conjugale».

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un homme de Beauceville apparemment sans histoire, père de trois enfants, a été atteint mortellement par balle lundi matin lors d'une intervention de la Sûreté du Québec à la suite d'un appel pour violence conjugale. Pour un voisin de la victime, c'est l'incompréhension.

Le drame s'est joué vers 11h sur le terrain de la résidence du 991, route du Golf à Beauceville. Des patrouilleurs ont été appelés sur place à 9h45 pour «un homme armé et menaçant dans un contexte de violence conjugale», indique par voie de communiqué le Bureau d'enquêtes indépendantes (BEI), chargé de l'enquête.

À l'arrivée des policiers, Emmanuel Therrien, 41 ans, aurait fait un geste en direction d'une arme qu'il portait à la ceinture. C'est à ce moment qu'il a été atteint par un projectile tiré par un policier. Il s'agit là d'informations préliminaires que les huit enquêteurs du BEI dépêchés sur place devront valider. Ils ont commencé leur enquête à leur arrivée sur la scène lundi en fin d'après-midi.

Incompréhension

Joint au téléphone, un voisin de la victime, André Vachon, essayait tant bien que mal de comprendre l'incompréhensible. «C'était un bon gars. On s'aidait régulièrement pour des travaux. Il a déjà tondu ma pelouse et m'a aussi aidé à ramoner ma cheminée. Il était serviable», lance-t-il. Cependant, M. Vachon savait que son voisin traversait une période très difficile. Il était en arrêt de travail et son meilleur ami s'est, selon lui, enlevé la vie la semaine dernière. De plus, il croit qu'il ne possédait aucune arme, mis à part un pistolet à plomb.

Originaire de Sainte-Anne-des-Monts, Emmanuel Therrien habitait Beauceville depuis environ cinq ans.

Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel à la police de Québec pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. Le service fournira deux techniciens en identité judiciaire qui travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI. Ceux-ci sont appelés lorsqu'un citoyen est blessé ou tué pendant une intervention policière.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer