Voiture emportée par les eaux: le corps de l'homme retrouvé

Le corps de l'homme a été retrouvé dans... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Le corps de l'homme a été retrouvé dans la rivière à environ 500 mètres de l'endroit où la voiture dans laquelle il prenait place a sombré.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Saint-Anne-des-Monts) Après plus de 24 heures de recherche, le corps de l'homme disparu dimanche soir dans les eaux tumultueuses de la rivière Sainte-Anne, à Sainte-Anne-des-Monts, a été retrouvé en fin de journée lundi.

Hélène Nepton de la Sûreté du Québec (SQ) confirme que le corps de Mike Gagnon, 37 ans, a été localisé vers 16h par le service héliporté de la Sûreté du Québec à environ 500 mètres du lieu où la voiture, dans laquelle il prenait place, a été emportée par le courant de la rivière. Son cadavre a été transporté à l'hôpital de Sainte-Anne-des-Monts pour y être formellement identifié. Quant au corps de la fillette de 2 ans, la SQ refusait toujours de confirmer lundi soir s'il avait aussi été retrouvé.

Plusieurs personnes rencontrées à proximité de l'endroit où s'est joué le drame poussaient un soupir de soulagement. «Les familles pourront au moins faire leur deuil», disait un homme. «Ils pourront avoir des funérailles, disait une dame. Ils le méritent tellement. La petite, c'est un ange!»

La tragédie est survenue dimanche vers 18h, dans le secteur de Saint-Joseph-des-Monts à Sainte-Anne-des-Monts. Le couple formé par Mike Gagnon et Kim Laflamme, accompagnés de la fillette de celle-ci, ont voulu aller prêter main-forte à des amis qui étaient restés coincés avec des véhicules tout-terrain en raison de la crue des eaux de la rivière Sainte-Anne. Puis, leur véhicule utilitaire sport est demeuré coincé dans l'eau. 

«Ils sont sortis du véhicule et ils se sont réfugiés sur le toit du véhicule, raconte l'agent d'information de la SQ. Un moment donné, le véhicule a basculé dans la rivière et tout le monde s'est retrouvé à l'eau. La dame a réussi à s'agripper à des branches et à sortir de la rivière. Son conjoint et son enfant de 2 ans sont partis dans le courant.» L'homme n'était pas le père de la fillette.

Un maire triste

Le maire de la ville-centre de la Haute-Gaspésie est peiné du drame qui frappe sa municipalité. «C'est partout au Québec, les inondations, a rappelé Simon Deschênes. Tout le monde en parle, les médias sont quasiment là-dessus 24 sur 24. Mais nous, ce qui est arrivé de supplémentaire, c'est que cet accident-là a fait deux disparus. C'est triste.»

«C'était un bon gars, tient à souligner une amie du couple, Chantal Pelletier. Mike, c'était un fantasque. Il avait pas peur de rien. Il était un peu rebelle. C'est son coeur qui lui a fait faire ça!»

La résidente de Sainte-Anne-des-Monts n'est pas surprise d'apprendre que Mike Gagnon eut voulu aller aider des amis mal pris. «Aller déprendre du monde en pleine nuit, se réveiller, s'habiller dans une tempête où personne sortirait, lui, il y allait, continue la dame, qui est la marraine de son fils aîné. Il sortait avec ses chaînes. Pour lui, c'était pas grave. Il avait ses défauts, mais il avait des très belles qualités.»

Mike Gagnon était pêcheur de crevettes. «D'habitude, il était en mer à cette date-là, souligne Chantal Pelletier. Mais, il attendait que le dénouement se passe à cause du conflit entourant le prix de la crevette. Ça le fatiguait terriblement.»

Le trentenaire était père de deux garçons : Mathys, 4 ans et Jacob, 1 an. «C'était un très bon père», souligne Mme Pelletier. Il était nouvellement en couple avec la dame qui a survécu à la tragédie. Selon la SQ, Kim Laflamme n'a pas subi de blessures physiques. Elle a obtenu son congé de l'hôpital de Sainte-Anne-des-Monts le soir même de l'accident. 

Selon la mère d'une bonne amie de Mme Laflamme, celle-ci aurait souhaité rebrousser chemin, considérant qu'il était beaucoup trop dangereux de s'aventurer sur la route inondée. «Son petit gars n'a pas voulu y aller, raconte Ghislaine Fournier. Il est resté avec sa grand-mère. Je sais pas, mais peut-être qu'il sentait ça? Il a perdu sa petite soeur et il a failli perdre sa mère. C'est triste.»

Communauté sous le choc

Sainte-Anne-des-Monts est une communauté tissée serrée. La tragédie a causé une onde de choc dans la municipalité d'environ 7000 habitants. «C'est bouleversant, laisse tomber une connaissance du couple, Mélanie Miville. Ça nous touche tous, surtout que Mike, il a des enfants.»

D'ailleurs, pendant les recherches des policiers, des centaines d'Annemontois, dont plusieurs munis de lunettes d'approche, étaient massés en bordure des berges de la rivière, au cas où ils apercevraient quelque chose. «J'ai trouvé un sac avec des objets de bébé et un téléphone cellulaire sur le bord de la rivière, a indiqué au Soleil une femme qui faisait le pied de grue à proximité des lieux du drame. Ça n'a peut-être pas de lien, mais j'ai quand même remis ça à la police.»

Niveau de la rivière très élevé

Toutes les personnes de Sainte-Anne-des-Monts rencontrées par Le Soleil ne se souvenaient pas d'avoir déjà vu le niveau de la rivière Sainte-Anne aussi haut. «Il y a une station hydrométrique dans la rivière qui fait la lecture du débit d'eau, explique le maire de l'endroit, Simon Deschênes. Hier [dimanche], on a observé qu'elle est montée à plus de 475 mètres cubes par seconde. Depuis les sept à huit derniers printemps, elle oscillait autour de 300 mètres cubes par seconde.»

Le ministre Sébastien Proulx sur les lieux

Le ministre responsable de la Gaspésie, Sébastien Proulx, est arrivé à Sainte-Anne-des-Monts en soirée. Il était accompagné du député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, du préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier et du maire de l'endroit, Simon Deschênes.

«On voulait constater nous-mêmes la situation dans le chemin, le plus loin où nous pouvions se rendre, a indiqué le ministre Proulx. Je veux saluer l'ensemble du travail des intervenants dans la région. C'est un drame horrible, épouvantable, qui s'est passé ici, en fin de semaine. Nos pensées vont aux familles des victimes et à tous les gens qui sont touchés par ce drame-là. Je suis extrêmement touché par cette situation-là.»




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer