Fraude de 2 millions$: Marilyne Potvin plaidera coupable

Marilyne Potvin a été arrêtée pour une première... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Marilyne Potvin a été arrêtée pour une première fois en 2013 pour une fraude de plus de 2 millions $, puis une nouvelle fois mardi dernier.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La femme d'affaires déchue Marilyne Potvin, accusée d'une fraude de plus de deux millions $ aux dépens de ses investisseurs, a annoncé son intention de plaider coupable.

Marilyne Potvin a été réarrêtée et accusée de quatre nouvelles fraudes mardi dernier. Une semaine derrière les barreaux a visiblement fait cheminer la réflexion de la jeune femme de 31 ans.

Au lieu de subir son enquête préliminaire, prévue le 8 mai pour une semaine, Marilyne Potvin a fait part, via son avocat, de son intention de régler l'ensemble de ses dossiers judiciaires le 16 mai.

«On a des pourparlers sérieux pour disposer de l'ensemble des dossiers», a indiqué Me Luc Picard à la juge Johanne Roy.

Me Picard et le procureur de la Couronne, Me Juan Manzano, ont d'ailleurs illico été voir le juge coordonnateur à la Cour du Québec pour annuler l'enquête préliminaire. Une vingtaine de plaignants devaient témoigner en plus d'une juricomptable.

À la tête d'une entreprise d'importation de produits de beauté pour femmes de race noire, Marilyne Potvin a sollicité des investissements auprès de 26 personnes, pour la plupart des membres de sa famille. La somme totale dépasserait les deux millions $. 

Selon les prétentions de la poursuite, les sommes n'ont pas été investies tel que prévu et ont servi aux dépenses personnelles de la femme d'affaires. Plusieurs plaignants ont perdu beaucoup dans l'aventure, certains ont même fait faillite. 

Marilyne Potvin a été arrêtée en septembre 2013 et avait pu reprendre sa liberté sous conditions, jusqu'à ce qu'elle soit accusée d'avoir récidivé en fraudant quatre nouveaux plaignants.

Pénitencier en vue

D'ici au 16 mai, le procureur de la Couronne et l'avocat de défense continueront à circonscrire les faits auxquels l'accusée entend plaider coupable. Selon toute vraisemblance, ils devront ensuite prévoir une audience pour débattre de la peine à imposer à l'accusée.

La fraude est punissable d'une peine maximale de 14 ans de pénitencier. Dans le cas de Marilyne Potvin, les suggestions des parties risquent d'osciller entre trois et six ans de prison.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer