Incendie à Saint-Raymond: de la friture en cause

L'immeuble ravagé par les flammes est situé directement... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

L'immeuble ravagé par les flammes est situé directement en face du lieu où quatre bâtiments ont été détruits dans un intense brasier il y a à peine un an.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) C'est un feu de cuisson qui serait à l'origine de l'incendie qui a détruit lundi soir un immeuble du centre-ville patrimonial de Saint-Raymond-de-Portneuf. 

Un chaudron d'huile oublié dans lequel cuisaient des frites est pointé du doigt pour expliquer le brasier qui a ravagé le bâtiment du 146, rue Saint-Joseph. «Un locataire serait sorti à l'extérieur jaser en oubliant le chaudron sur le poêle», rapporte le directeur des incendies de Saint-Raymond, Jean-Claude Paquet. 

Selon lui, l'homme aurait empoigné le chaudron brûlant pour le transporter à l'extérieur. Il a subi des blessures aux deux mains. Il était alors déjà trop tard. Le vieil immeuble comprenant six logements et un local commercial au rez-de-chaussée est une perte totale. «Le feu a été violent. L'isolation est en partie faite en bran de scie ce qui augmente la vitesse de propagation», ajoute le sapeur.

Heureusement, le recouvrement extérieur en brique a permis de contenir les flammes. De plus, l'espace entre les bâtiments voisins a aussi aidé à contenir l'élément destructeur. Une cinquantaine de pompiers ont participé au combat dont ceux de municipalité voisines: Saint-Basile, Pont-Rouge et Sainte-Catherine.

Une autre personne a aussi subi des brûlures et une troisième a été incommodée par la fumée. Les sapeurs ont secouru une résidente et son chien coincés sur un balcon au moment où un citoyen, Ghislain Roy, restaurateur à Saint-Raymond, était déjà grimpé dans une échelle improvisés pour venir en aide à la sinistrée.

M. Paquet craignait par moment de revivre le brasier majeur du 1er mai 2016 qui a détruit quatre bâtiments résidentiels et commerciaux, dont celui qui abritait le distributeur local de câble Déry Télécom et la télévision communautaire et les archives qu'elle possédait. Le feu d'hier s'est produit en face du trou béant laissé par l'incendie de l'an dernier.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer