Un orignal charge un motoneigiste à Château-Richer

Selon les informations que nous avons pu recueillir,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Selon les informations que nous avons pu recueillir, le motoneigiste aurait croisé l'orignal et tenté de l'écarter du chemin en lui faisant peur.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une rencontre entre un motoneigiste et un orignal s'est mal terminée lundi soir sur un sentier de Château-Richer. Pour une raison inexpliquée, l'animal, visiblement mécontent, a chargé l'homme qui a dû être transporté à l'hôpital pour des blessures au haut du corps.

Le motoneigiste est sorti lundi à proximité de chez lui pour effectuer une petite balade sur une piste destinée à ce sport. Selon les informations que nous avons pu recueillir, c'est là qu'il aurait croisé l'orignal et tenté de l'écarter du chemin en lui faisant peur. Mais puisque l'animal ne bronchait pas, l'homme a décidé d'avancer avec son véhicule. L'imposante bête l'aurait alors chargé.

Blessé au haut du corps, le motoneigiste est retourné à son domicile où il a contacté les services ambulanciers. Il a été transporté à l'hôpital Enfant-Jésus, confirme le superviseur de la Coopérative des techniciens ambulanciers de la région de Québec, David Munger.

Selon ce dernier et d'autres intervenants avec qui Le Soleil a pu s'entretenir, il est extrêmement rare de voir un orignal s'en prendre à des êtres humains puisque ces derniers sont de nature plutôt peureuse. Ils attaquent que lorsqu'ils sont blessés ou s'ils veulent protéger leur famille. Mais le président du club d'auto-neige Le Sapin d'or, qui regroupe des membres de Charlesbourg à Saint-Aimé-des-Lacs dans Charlevoix, a sa petite idée sur ce qui a pu se passer.

Pourchasser l'orignal: une activité déplorable

«Tous ceux qui se font charger par des orignaux c'est qu'ils les ont courus», avance André Lachance faisant référence à cette pratique qu'ont certains motoneigistes de pourchasser les cervidés sur les sentiers. Les amateurs de cette activité douteuse filment désormais leurs exploits avec leurs caméras fixées sur leurs casques et diffusent les vidéos sur les réseaux sociaux.

Une pratique que condamne M. Lachance. «C'est nous qui sommes sur leur territoire», s'indigne-t-il. Le président du club explique que pour dégager des orignaux du chemin, il faut simplement avancer tranquillement vers eux. Même si cela peut prendre un peu de temps, ils finissent toujours par s'écarter. «Mais si un motoneigiste essaie de les faire courir, c'est sûr qu'ils vont rester sur le sentier parce que c'est là que la neige est dure et c'est plus facile pour les animaux de s'enfuir», explique-t-il.

André Lachance affirme par ailleurs que depuis le début de la saison, beaucoup plus d'orignaux qu'à l'habitude se sont trouvés sur les pistes de motoneige du secteur couvert par son club, et ce, en raison des fortes accumulations de neige. L'imposant cervidé aime mieux se trouver sur des chemins tracés notamment parce qu'il est plus facile pour lui de se déplacer. De plus, il s'agit selon lui seulement de la deuxième année où des orignaux ont été aperçus dans le coin de Château-Richer.

Un autre motoneigiste aurait été chargé par un original plus tôt cette année, mais cette fois, sur les terres du Séminaire (ou Seigneurie de Beaupré). Mais il n'a pas été possible d'avoir de confirmation de ce deuxième incident ni de celui de Château-Richer par le ministère de la Faune et des Parcs.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer