Saint-Georges: l'accusé du délit de fuite mortel était en «détresse psychologique»

À la suite de l'impact, Michel Bélanger-Morin a... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

À la suite de l'impact, Michel Bélanger-Morin a pris la fuite en voiture. La Sûreté du Québec a réussi à le localiser à Sainte-Aurélie, soit à quelque 30 kilomètres du lieu de l'accident. Il avait abandonné son automobile près d'un garage commercial.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Il était très malade.» Et il aura fallu un drame pour que la «détresse psychologique» de Michel Bélanger-Morin, 24 ans, soit prise en charge, se désole la mère de l'accusé dans l'affaire du délit de fuite mortel survenu lundi à Saint-Georges de Beauce.

Elle ne blâme pas le système en place, et n'est pas non plus à la recherche d'un capital de sympathie pour l'acte commis par son fils, répète-t-elle au Soleil à plusieurs reprises. «Je comprends la famille qu'on soit perçu comme des méchants. À leur place, je ferais pareil. Leur colère est légitime», confie la mère, ébranlée.

Plus tôt mardi, son fils Michel Bélanger-Morin a comparu au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce pour faire face à six chefs d'accusation.

Il est accusé de délit de fuite, de conduite dangereuse et de négligence criminelle causant la mort de Gabriel St-Laurent, 52 ans, et causant des lésions sur la conjointe de ce dernier, Manon Brunelle.

«On n'avait pas de diagnostic officiel, mais il avait été traité pour des psychoses», mentionne la mère de l'accusé. «Il était malade. On voulait l'aider, mais ces gens-là, ils ne veulent pas d'aide.» Le problème, c'est qu'«ils ne se croient pas malades, ils se croient persécutés».

Méfiant

Depuis maintenant trois ans, son fils Michel n'ouvre pas la porte et ne répond pas au téléphone. Il vit seul à Saint-Georges, tout près d'ailleurs d'où s'est produit l'accident. «On ne réussissait pas à rétablir le contact. Il était méfiant parce qu'il avait été hospitalisé une fois de force», raconte-t-elle. «Ils nous avaient dit qu'on ne pouvait pas le faire soigner de force parce qu'il n'était pas dangereux pour lui ou pour les autres. [...] Il fallait attendre qu'il arrive de quoi pour être obligé... C'est là qu'on est rendu», dit-elle, la voix étranglée par l'émotion.

«Quand c'est arrivé, je me rendais sur les lieux pour savoir s'il était encore vivant. Il ne ramassait plus ses poubelles, et moi et son père, on était inquiets.» Elle est finalement arrivée tout juste après le drame. «Quand j'ai vu les rubans, je me suis dit : "il s'est suicidé, il est arrivé quelque chose, c'est sûr".»

Si son fils est toujours vivant, «il y a des lumières qui ne se rallumeront plus jamais dans notre famille», conclut la mère.

L'impact s'est produit vers 13h lundi sur la 127e Rue, près de la 27e Avenue, alors que Gabriel St-Laurent, un résident de Saint-Georges, marchait avec sa conjointe sur le bord de la chaussée. Projeté sur plus de 30 pieds, l'homme a été transporté à l'hôpital, où son décès a été constaté.

Le conducteur a quant à lui pris la fuite en voiture à la suite de l'impact. La Sûreté du Québec a réussi à le localiser à Sainte-Aurélie, soit à quelque 30 kilomètres du lieu d'accident, où le fuyard avait abandonné son automobile près d'un garage commercial.

Les agents de la SQ ont effectué des recherches à pied pendant 5 à 10 minutes, sur environ 200 mètres, dans un boisé avant d'arrêter l'individu. L'arrestation ne se serait pas faite sans heurt, les agents de la Sûreté du Québec ayant nécessité du renfort pour contenir le suspect.

Michel Bélanger-Morin demeure détenu en attendant la suite des procédures judiciaires, prévues jeudi.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer