Tracts anti-islam en provenance d'un amoureux déçu

Prenant un air piteux dans le box des... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Prenant un air piteux dans le box des détenus, Christian Lavoie, 35 ans de Charlesbourg, a plaidé coupable jeudi à une accusation d'avoir harcelé sa voisine des mois d'octobre à février dernier.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Christian Lavoie avait l'oeil sur sa voisine, jolie Française de confession musulmane. L'intérêt n'était pas réciproque. Le soupirant déçu a décidé d'imprimer des tracts islamophobes et de les coller sur la porte de l'objet de son affection... cinq jours après les attentats à la Grande Mosquée de Québec.

Prenant un air piteux dans le box des détenus, Christian Lavoie, 35 ans de Charlesbourg, a plaidé coupable jeudi à une accusation d'avoir harcelé sa voisine des mois d'octobre à février dernier.

Fâché d'avoir vu ses avances repoussées, Lavoie a commencé par déranger sa voisine en faisant du bruit et en cognant contre les murs.

Le propriétaire de l'immeuble a entrepris des démarches pour évincer son locataire déplaisant et la police est venue à quelques reprises pour calmer Lavoie.

Lorsqu'il a su que sa voisine était musulmane, Lavoie a donné une nouvelle couleur à son harcèlement, a expliqué le procureur de la Couronne, Me Michel Fortin. L'homme a notamment offert du jambon au fils de sa voisine, une viande de porc interdite par l'Islam.

Le 3 février, soit cinq jours après l'attentat qui a fait six morts et cinq blessés au Centre islamique de Québec, la voisine a trouvé sur sa porte des tracts islamophobes. «Stop islamisation», «Défend-toi, c'est ici chez toi».

Les policiers de Québec ont procédé à l'arrestation de Christian Lavoie et ont fouillé son logement. Ils ont saisi des piles de tracts fraîchement imprimés, affichant des phrases tirées des sites Web de la présidente du Front national français, Marine Le Pen. 

Les agents ont trouvé chez l'individu un livre intitulé La violence criminelle, avec, surlignés, des passages sur le meurtre et l'infanticide. Ils ont aussi saisi une arbalète, qui contrevenait à une interdiction d'arme imposée à Christian Lavoie dans un autre dossier judiciaire.

Leçon de catéchisme

Christian Lavoie jure qu'il n'est pas raciste et qu'il voulait seulement «faire suer» sa voisine qui l'avait rejeté. Père d'une fillette de cinq ans, dont il a la garde exclusive, Lavoie dit vouloir enseigner à son enfant que les musulmans «sont des gens comme tout le monde». Il admet que les affiches étaient «très maladroites» dans le contexte actuel. «Ce que j'ai fait, c'était très immature, très irréfléchi de ma part, mais on essaye de faire du sensationnel avec mon cas depuis les attentats à la mosquée», déplore l'accusé.

Remarquant une croix au cou de Christian Lavoie, le juge Gilles Garneau de la Cour du Québec interpelle l'accusé. «Vous avez une religion?» demande le magistrat. «Oui, je suis catholique et j'ai été élevé par une famille d'accueil très pratiquante», répond Lavoie.

Lorsque le juge Garneau lui demande quel est le principe central de la religion catholique, l'accusé ne peut que bafouiller. «C'est "aimez-vous les uns, les autres", rétorque le magistrat. Vous devriez réviser votre petit catéchisme!»

Sursis de peine

La Couronne réclamait une peine de prison ferme pour l'individu, déjà condamné par le passé pour des voies de fait et des menaces.

Tenant compte du fait que Lavoie a purgé 45 jours en détention provisoire, le juge Garneau a plutôt accepté de surseoir à la peine pour une durée de deux ans.

Christian Lavoie devra aussi effectuer 100 heures de travaux communautaires au cours des six prochains mois. Il devra aussi faire un don de 1500 $ à la plaignante et un autre du même montant au Centre culturel islamique de Québec.

Lavoie n'aura pas le droit de contacter la plaignante et doit déménager dès sa sortie de détention.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer