Des lames de neige très dérangeantes

Mercredi, plus d'une dizaine de routes et de... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Mercredi, plus d'une dizaine de routes et de rangs étaient fermés à la circulation à Lévis.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les autorités municipales se sont mises sur un pied d'alerte à Lévis, dans Bellechasse et dans Montmagny-L'Islet pour rassurer les citoyens isolés, vivant près des nombreuses routes fermées, bloquées par d'immenses lames de neige.

À Lévis, deux policiers ont patrouillé le territoire rural à motoneige dans la nuit de mardi à mercredi, à la recherche de citoyens en détresse. Ils n'ont toutefois eu aucun sauvetage à faire. «On a reçu beaucoup d'appels de gens qui se sentaient vulnérables parce que leur rang n'était pas encore ouvert, alors on les a rassurés, leur disant qu'on était équipés pour faire face à la situation», explique Nicole Rodrigue, conseillère en communication à la Ville de Lévis.

Mercredi, plus d'une dizaine de routes et de rangs étaient fermés à la circulation à Lévis. Le vent a créé d'immenses lames de neige, qui ont atteint 5 mètres de hauteur à certains endroits, soutient Mme Rodrigue. 

Comme la Ville ne fournissait pas à déneiger les rues plus urbaines, la Société de transport de Lévis (STL) a décidé d'annuler tous ses départs en matinée. Le service a pu reprendre à 11h. 

Mesures d'urgence

À Saint-Henri-de-Lévis, la trésorière-adjointe Guylaine Vien a passé la nuit et une partie de la journée à la réception de l'hôtel de ville, pour coordonner les mesures d'urgence. À un certain moment, la municipalité était complètement isolée, tous les chemins l'entourant étant fermés. 

Le scénario était semblable à l'est. À Montmagny, l'hôtel de ville a été fermé toute la journée, tout comme plusieurs commerces. «On a vraiment travaillé sur les urgences. Le déneigement dans les rues de quartier, ça a pris plusieurs heures avant de se faire. On avait pas le choix», raconte le maire Jean-Guy Desrosiers, qui a été lui-même coincé à la maison, du «jamais-vu». 

Même si l'autoroute 20 a été fermée jusqu'en Gaspésie, aucun centre d'hébergement d'urgence n'a été ouvert à Lévis ou à Montmagny, car les hôteliers du secteur avaient encore des chambres libres.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer