Prises dans la tempête, elles sont hébergées par des inconnus

Enlisées avec leur voiture dans le rang du... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Enlisées avec leur voiture dans le rang du Bois-de-l'Ail, à Saint-Flavien, Jessica Ouellet et Hélène Roger ont pu compter sur l'aide d'une automobiliste, qui a alerté un résident tout près. Ce dernier a hébergé les deux femmes pour la nuit.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Il y a encore des bons Samaritains sur la terre!» s'est exclamé Hélène Roger après une nuit passée dans le sous-sol de purs inconnus, à quelques kilomètres seulement de son domicile impossible à rallier en raison de la tempête.

Mme Roger, une résidente de Saint-Apollinaire, a reçu vers 18h45, mardi, l'appel de sa bru enceinte, Jessica Ouellet, se disant incapable de conduire tant la visibilité était mauvaise. «Jessica se pensait sur l'autoroute 20 mais elle avait pris sans s'en rendre compte la sortie de Saint-Étienne. Quand elle s'en est aperçu, elle n'osait plus reprendre la route», explique sa belle-mère, qui n'a fait ni une ni deux et est partie à sa rencontre.

Il a été convenu de laisser la petite voiture de la jeune femme à un poste d'essence et de la prendre à bord. Jugeant la visibilité acceptable jusqu'à Saint-Apollinaire, la conductrice a décidé d'aller reconduire sa bru jusqu'à son domicile, à Saint-Flavien.

Mais une fois dans le rang du Bois-de-l'Ail, dont le nom vous donne une bonne idée de la densité de population, Mme Roger a perdu un essuie-glace et s'est butée à des lames de neige imposantes. En tentant de rebrousser chemin, son auto s'est enlisée au point où elle n'était même plus capable d'ouvrir sa portière.

Mme Ouellet est allée cogner aux portes des deux maisons les plus proches, mais il n'y avait pas de réponse. Heureusement, une automobiliste passant par là est allée demander de l'aide un peu plus loin.

Invitées... chez des inconnus

C'est ainsi qu'un voisin est venu à la rencontre des deux femmes prisonnières de la neige. Il les a ramenées dans sa maison ancestrale, où les attendait son épouse. De là, Mme Roger a tenté d'appeler une dépanneuse, mais même les secours ne pouvaient se rendre jusque-là dans pareil blizzard. «Finalement, ils nous ont installés dans une belle chambre en bas. Le matin, le monsieur nous a fait à déjeuner», raconte la résidente de Saint-Apollinaire, impressionnée par l'accueil chaleureux de ces purs inconnus.

Bien sûr, il a ensuite fallu récupérer la voiture, ensevelie sous la neige et la batterie à plat. Mais somme toute, Mme Roger trouve que leur mésaventure s'est très bien terminée. «Jessica m'a dit : tu m'as sauvé la vie! Je lui ai répondu : en tout cas, je t'ai pas sauvé la nuit!» rigolait-elle mercredi.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer