Pour une «qualité de vie de luxe», elle fraude son syndicat pour 279 000 $

L'ex-trésorière du Syndicat des éducateurs et des professionnels du Centre... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) L'ex-trésorière du Syndicat des éducateurs et des professionnels du Centre jeunesse de Québec, Nadine Girard, a avoué vendredi avoir fraudé et volé son syndicat et la CSN pour 279 717,22 $ sur une période de sept ans.

La femme de 43 ans résidente de Saint-Étienne-de-Lauzon a plaidé coupable aux deux accusations devant le juge Michel L. Auger. 

La procureure de la Couronne, Me Joanne Tourville, a indiqué au magistrat que la femme aurait commis ces crimes «pour avoir une qualité de vie de luxe».

Employée du Centre jeunesse depuis 1994, Nadine Girard était devenue la trésorière de son syndicat en 2005 et devait, entre autres, recevoir les entrées de fonds et payer les dépenses.

Nadine Girard... - image 2.0

Agrandir

Nadine Girard

C'est en 2008 que le manège aurait débuté et il se serait poursuivi jusqu'en mars 2015. La présidente du Syndicat, Sylvie Roy, aurait alors commencé à avoir des soupçons en constatant entre autres que des chèques sans provision avaient été émis, qu'une carte de crédit du syndicat avait été bloquée et qu'une marge de crédit était à découvert de 

12 000 $.

La présidente a alors voulu faire la lumière sur tout ça et a engagé un enquêteur qui a rencontré Nadine Girard. Ayant au départ prétendu s'être approprié quelques milliers de dollars seulement, elle a plus tard avoué avoir frustré le syndicat de 17 000 $.

Poursuivie au civil aussi 

La CSN a ensuite mené une vérification interne de mars à juin 2015, passant en revue 430 chèques que la trésorière avait émis et notant qu'elle avait fait des débours frauduleux. «Les chèques frauduleux avec pièces justificatives représentaient 279 717,22 $, mais il y a aussi ceux sans pièces justificatives. C'est pourquoi la poursuite civile [contre Nadine Girard] est d'un montant plus élevé», a expliqué Me Tourville. La CSN a en effet intenté une poursuite civile de 536 000 $ contre l'ex-trésorière. Nadine Girard aurait aussi obtenu des remboursements pour activités syndicales non justifiées, fait des réclamations de salaire irrégulières au moyen de rapports d'activités et utilisé de façon trompeuse les formulaires de versement de par personne et les formulaires de versement de salaires.

La cause reviendra le 19 juin pour les représentations sur sentence et Me Tourville a indiqué au juge que la défense et la Couronne ne feraient pas de suggestion commune. 

Nadine Girard se présentera également devant le tribunal à cette occasion pour expliquer le pourquoi de son passage à l'acte.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer