Garderie fermée pour blessures inexpliquées : des parents incrédules

Par mesure préventive, une garderie du chemin Sainte-Foy... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Par mesure préventive, une garderie du chemin Sainte-Foy a été fermée par la DPJ.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des parents dont les enfants fréquentent une garderie du chemin Sainte-Foy qui fait l'objet d'une enquête, à la suite de blessures inexpliquées sur un poupon de 8 mois, peinent à croire que la dame responsable du service de garde visée est en cause.

«C'est surprenant. On est huit parents et on est tout un peu du même avis», lance au bout du fil un parent contacté par Le Soleil. Il réagit ainsi à l'information diffusée jeudi matin par la police de Québec. 

Selon les autorités, les parents de l'enfant blessé ont sonné l'alarme le mardi 7 mars après l'avoir récupéré auprès de sa gardienne. «Il présentait plusieurs blessures sur le corps. Il a été conduit au centre hospitalier pour des blessures inexpliquées», rapporte l'agent Étienne Doyon de la police de Québec. 

Contacté par le Journal de Québec, un proche de la famille a indiqué que l'enfant avait une clavicule fracturée et qu'il subissait encore, jeudi, des examens pour s'assurer qu'il n'y avait aucune lésion interne. Sa vie ne serait pas en danger. Il semble que la responsable du service de garde avait avisé les parents en journée qu'un «événement» impliquant leur enfant s'était produit.

Un signalement a ensuite été fait à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). «Par mesure préventive, notre service a fermé la garderie le 8 mars. Les parents des enfants qui fréquentent la garderie ont été avisés de la situation par la DPJ», précise M. Doyon.

«Ça fesse d'apprendre ça, renchérit le parent à qui Le Soleil a parlé. Ça fait quatre ans qu'on la connait. Actuellement, c'est notre second enfant qui fréquente sa garderie. C'est propre, elle est douce, fine et attentionnée. Je ne l'ai jamais entendue lever le ton. Les enfants l'adorent. On a de la difficulté à croire qu'elle aurait pu faire ça», renchérit-il. 

Évidemment, le but de ce parent n'est pas de la disculper sans connaitre les circonstances qui ont conduit aux blessures. Il entend bien respecter l'enquête policière en cours pour faire la lumière sur cette affaire. Cependant, il a tenu à témoigner du choc que représente la nouvelle. Sans compter que la situation le laisse maintenant, comme les autres parents, sans service de garde à court terme.

Selon d'autres renseignements obtenus par Le Soleil, l'enfant était inscrit depuis peu, seulement quelques semaines, à ce service de garde. Aucune accusation n'a été portée dans ce dossier.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer