Attentat de Québec: le SPVQ salue le travail de ses membres

«Depuis 10 ans, tous les policiers du service doivent... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

«Depuis 10 ans, tous les policiers du service doivent suivre au minimum une journée par année de formation en emploi de la force. On monte des scénarios avec des comédiens [...] et on adapte les formations en fonction des différentes unités du service de police», explique le lieutenant Dominic Gaudreau, précisant que les formations en emploi de la force incluent des scénarios de tireur actif.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Bien que la poussière ne soit pas encore retombée et qu'un débreffage reste encore à faire, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) se dit fier du travail accompli par ses troupes le soir de la tuerie.

Le Soleil n'a pas pu s'entretenir avec des patrouilleurs qui ont été déployés sur les lieux du drame pour qu'ils nous racontent comment ils ont vécu les événements, le SPVQ jugeant ces entrevues «prématurées» et à risque de nuire aux procédures judiciaires en cours. 

Le coordonnateur de la structure en emploi de la force du SPVQ, le lieutenant Dominic Gaudreau, a toutefois accepté de nous parler de la formation et du degré de préparation des policiers qui ont eu à faire face à la tuerie. Aucune question d'ordre opérationnel n'a pu être abordée, sinon pour dire que les forces de l'ordre ont été déployées selon un plan préétabli.

«Depuis 10 ans, tous les policiers du service doivent suivre au minimum une journée par année de formation en emploi de la force. On monte des scénarios avec des comédiens [...] et on adapte les formations en fonction des différentes unités du service de police», explique le lieutenant Gaudreau, précisant que les formations en emploi de la force incluent des scénarios de tireur actif.

«Les thèmes vont changer d'année en année selon les enjeux, selon ce qui se passe ailleurs au Québec et dans le monde», mentionne-t-il.

Peu importe le thème de la formation ou de l'atelier, «c'est toujours les mêmes principes qui reviennent, de sorte que, quand il se produit un événement d'envergure, les policiers sont prêts à y faire face, ils ont des bons ancrages, ils sont outillés et ils sont capables d'intervenir rapidement et efficacement», expose le lieutenant Gaudreau, selon qui la réponse des policiers lors de l'attentat a été à la hauteur des attentes du service.

Cela dit, de tels événements sont toujours suivis de séances de débreffage, au cours desquelles le service de police revoit l'intervention en profondeur. «On regarde ce qui a été bien fait et ce qui mériterait d'être amélioré dans un objectif d'amélioration continue», dit le spécialiste en emploi de la force, précisant que le débreffage de l'attentat n'aura pas lieu dans l'immédiat, le service étant encore en train de «gérer l'événement». 

Besoin de soutien

Par ailleurs, les policiers ont beau être formés pour faire face au pire, ils ne sont pas surhumains. Après un événement comme celui de dimanche, certains peuvent avoir besoin de soutien pour se remettre de l'horreur dont ils ont été témoins et de l'important stress vécu. 

«Dans ces situations-là, on fait des rencontres de désamorçage avant que les policiers quittent le poste dans le but de s'assurer qu'ils vont bien, de leur permettre de ventiler un peu avant de rentrer à la maison et de voir s'il y a des besoins particuliers [...]. Les deux psychologues avec qui on travaille tiennent ensuite des rencontres téléphoniques avec tous les policiers impliqués et leur offrent un suivi», explique le lieutenant Gaudreau, qui a préféré ne pas s'avancer sur le moral des troupes, pas plus qu'il ne pouvait dire combien de policiers se sont prévalus jusqu'ici des différents programmes d'aide. Il assure toutefois que le service reste attentif aux besoins de ses membres. 

«On prend soin de notre monde», résume-t-il, convaincu que les policiers sont «prêts à faire face à d'autres événements d'envergure».




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer