Un an de prison pour s'être parjuré

Le juge Bernard Lemieux a imposé une peine... (photo Archives AP)

Agrandir

Le juge Bernard Lemieux a imposé une peine de 12 mois de prison à un homme qui s'est parjuré lors du procès des trois évadés.

photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les témoins sont les yeux et les oreilles de la justice. Ceux qui mentent sous serment doivent être punis sévèrement, a tranché le juge Bernard Lemieux en imposant une peine de 12 mois de prison à un homme qui s'est parjuré lors du procès des trois évadés.

Dominique St-Louis, 38 ans, a reconnu il y a déjà plusieurs mois qu'il avait menti lors de son témoignage au procès devant jury pour tenter de faire acquitter Serge Pomerleau, chef d'un réseau qui a trafiqué 400 kg de cocaïne en quatre ans en Abitibi.

Après avoir juré de dire toute la vérité, St-Louis a affirmé que le surnom «Le Suisse», trouvé dans les listes de comptabilité du réseau, ne visait pas Pomerleau, mais plutôt un Hells Angels de Montréal.

Réponses écrites

C'est Serge Pomerleau lui-même qui avait écrit les réponses que St-Louis devait donner à la cour.

Lors d'une rencontre à la prison d'Amos, le puissant chef de gang, qui a des meurtres à son actif, avait fait comprendre à St-Louis qu'il devait coopérer.

La crainte de représailles n'est pas une excuse pour venir mentir au tribunal, a estimé le juge Bernard Lemieux de la Cour du Québec. «Le témoignage est le moyen de preuve primordial devant une cour de justice, a rappelé le juge Lemieux. Le parjure met en péril l'un des fondements mêmes du système judiciaire, soit le respect du témoin. C'est une atteinte à l'intégrité du système judiciaire qui doit être punie sévèrement.»

La jurisprudence établit à entre un et trois ans la peine pour un crime de parjure.

Dans le cas de St-Louis, la poursuite suggérait une peine de prison de 18 mois tandis que la défense militait pour une peine suspendue, des travaux communautaires ou une peine discontinue.

Considérant la réhabilitation bien amorcée de l'individu, le juge Lemieux lui a imposé une peine de 12 mois. Il sera en probation durant deux ans.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer