Le «gentleman fraudeur» condamné à 42 mois de prison

Réjean Thiboutot... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Réjean Thiboutot

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ex-courtier en valeurs mobilières Réjean Thiboutot, coupable d'une fraude à la Ponzi de près de 1 million $ aux dépens d'une dizaine d'investisseurs, est condamné à 42 mois de prison et à rembourser ses victimes jusqu'au dernier sou.

Le «gentleman fraudeur», qui avait impressionné ses proies avec des habits impeccables et des expressions savantes, a pris le chemin du pénitencier sans broncher. Les quelques victimes venues écouter le prononcé de la peine ont esquissé une ombre de sourire.

Sans permis de l'AMF, Réjean Thiboutot, 54 ans, de Québec, se présentait comme le parfait conseiller en placement. 

Comme le souligne la juge Chantale Pelletier dans sa décision, il a «abusé de la confiance des victimes en leur promettant des rendements hors du commun sur leurs investissements». Son stratagème s'apparentait à une fraude à la Ponzi puisque le fraudeur remboursait certains investisseurs avec l'argent des autres investisseurs.

Durant sept ans, Thiboutot a multiplié les artifices et les subterfuges pour tromper ses victimes. Il a notamment utilisé un prête-nom pour s'ouvrir un compte bancaire et s'est même servi du compte d'une victime pour encaisser les chèques des autres victimes. 

La fraude a totalisé 896 150 $. Thiboutot a utilisé l'argent pour payer ses cartes de crédit, les paiements de sa BMW et l'école privée de sa fille.

Poursuivi au civil, il a remboursé, grâce à ses beaux-parents, un peu plus de la moitié de la somme fraudée.

La procureure de la Couronne Me Nathalie Chouinard a obtenu du tribunal une ordonnance de remboursement pour couvrir toute la somme, associée aux noms des investisseurs lésés. Ces gens ont vécu énormément de honte et d'anxiété, avait plaidé la procureure. Certains ont dû reporter leur projet de retraite.

Après sa peine de 42 mois de prison, Thiboutot sera donc lié par l'ordre de rembourser 429 450 $.

L'avocat de la défense, Me Robert Polnicky, s'opposait à l'ordonnance de remboursement, estimant qu'elle nuirait à la réhabilitation de son client. «Le Tribunal ne voit pas en quoi l'ordonnance de dédommagement nuirait à sa réhabilitation, a tranché la juge Pelletier. Ce n'est que justice que les victimes puissent espérer récupérer ce qui leur a été spolié et puissent, elles aussi, se tourner vers l'avenir.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer