Urgence Sauvetage Québec: sauver des vies... sans certificat de la SAAQ

Urgence Sauvetage Québec possède deux motoneiges, deux véhicules tout... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Urgence Sauvetage Québec possède deux motoneiges, deux véhicules tout terrain, un traîneau d'évacuation, un pick-up F-150 et deux véhicules intermédiaires.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Las d'attendre depuis près d'un an le certificat d'autorisation de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), les fondateurs de l'organisme Urgence Sauvetage Québec affirment qu'ils n'hésiteront pas à utiliser leurs véhicules routiers pour se rendre sur le site d'accidents de motoneige, même si cela peut leur valoir une amende.

«Si on nous appelle, on y va pareil! Il n'y a pas une contravention qui va nous empêcher de sauver des vies!» déclare au Soleil Dave Bérubé, vice-président de l'organisme sans but lucratif qu'il a fondé avec Jesse Sioui après y avoir investi 100 000 $ en mars 2016. 

Urgence Sauvetage Québec possède deux motoneiges, deux véhicules tout terrain, un traîneau d'évacuation, un pick-up F-150 et deux véhicules intermédiaires.

Des ententes à venir

Ayant déjà en poche une entente avec la Fédération des clubs de motoneige du Québec, l'organisme souhaite également s'entendre avec les municipalités et les MRC pour desservir leur territoire en cas d'accident hors route. 

«Il y a des lacunes dans l'évacuation hors route, qui est présentement assurée par les policiers à Québec ou les pompiers de Stoneham dans la Réserve faunique des Laurentides. Parfois, ça peut prendre trois ou quatre heures pour évacuer quelqu'un. De notre côté, nous fonctionnons avec des bénévoles formés comme premiers répondants et nous visons à nous mettre en direction d'un accident en 15 minutes», explique-t-il.

Le hic, c'est que leurs trois véhicules routiers équipés de gyrophares rouges qui ont déjà été inspectés par un mandataire autorisé de la SAAQ n'ont toujours pas le certificat de reconnaissance délivré par l'organisme gouvernemental pour accréditer les véhicules d'urgence. «Nous avons pourtant débuté les démarches pour obtenir cette reconnaissance en avril 2016. Depuis, la SAAQ n'a fait que demander des documents supplémentaires», explique M. Bérubé.

Demande perdue

Protocole interne d'intervention, entente avec certains clubs de motoneige, protocole de répartition du central 9-1-1, tout a été expédié à la SAAQ, qui lundi disait toujours ne pas avoir reçu la demande initiale d'Urgence Sauvetage Québec même si elle confirmait avoir retrouvé les échanges de courrier électronique liés à cette demande. 

«On nous demandait donc de retourner un formulaire de demande initiale et de patienter encore de 10 à 20 jours pour obtenir une réponse...» déplore le vice-président. Mercredi, la SAAQ a finalement confirmé à l'organisme qu'elle avait retrouvé sa demande initiale après l'avoir classée au mauvais endroit. «Cependant, on nous demande toujours d'attendre de 10 à 20 jours.»

N'en pouvant plus, MM. Bérubé et Sioui ont décidé de se mettre quand même prêts à intervenir. «Sans reconnaissance pour nos véhicules, il est impossible de remplir notre mission sans contrevenir à la loi, mais c'est maintenant que la saison de motoneige bat son plein! Il ne faudrait quand même pas attendre le printemps! Devons-nous laisser des gens mourir, car des gens laissent leur jugement dans le stationnement avant d'entrer au boulot chaque matin?» conclut Dave Bérubé en faisant remarquer que les sentiers de motoneige avaient ouvert très tôt cette année, soit le 17 décembre.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer