Incendie à Lévis: une victime retrouvée dans les décombres

Au départ, les pompiers avaient cru que personne... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Au départ, les pompiers avaient cru que personne ne se trouvait à l'intérieur de la résidence. Ce sont les recherches effectuées dans les décombres par la police à l'aide d'une pelle mécanique qui ont permis de découvrir un cadavre sous les cendres.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Le violent incendie qui a ravagé une résidence de la route Marie-Victorin, à Saint-Nicolas, le 24 décembre a fait une victime. La police de Lévis a annoncé mardi qu'un corps avait été trouvé dans les décombres. Il pourrait bien s'agir du propriétaire des lieux, qui n'a pas donné signe de vie depuis le drame.

La résidence qui a été la proie des flammes appartenait au Dr Bernard Vigeant, un chiropraticien qui y avait aussi aménagé, jusqu'à l'été dernier, sa clinique. Sans confirmer l'identité du corps trouvé dans les décombres, Guylaine Laflamme, porte-parole de la police de Lévis, a indiqué que le propriétaire des lieux, avec qui les policiers et les pompiers tentaient de communiquer depuis le drame, ne s'était toutefois pas manifesté. 

«On peut être porté à croire que la victime pourrait être le propriétaire des lieux, mais nous ne confirmerons pas cette information tant que nous n'aurons pas les résultats des analyses faites sur le corps», a déclaré Mme Laflamme au Soleil.

Un voisin du Dr Vigeant a pour sa part indiqué au Soleil que le chiropraticien récemment retraité vivait seul dans sa résidence.

Au départ, les pompiers avaient cru que personne ne se trouvait à l'intérieur de la maison, qui était déjà une perte totale lors de leur arrivée sur les lieux. Ce sont les recherches effectuées dans les décombres par la police à l'aide d'une pelle mécanique qui ont permis de découvrir un cadavre sous les cendres.

La veille de Noël, les 23 pompiers dépêchés sur les lieux s'étaient affairés à contenir les flammes pour éviter qu'elles ne se répandent aux bâtiments voisins pour finalement réussir à éteindre le brasier après cinq heures de travail.

Le Dr Vigeant est bien connu dans les régions de Québec, de la Beauce et de Portneuf, où il avait déjà possédé des cliniques chiropratiques. Sur le site Web de ses cliniques, on indique qu'il pratiquait depuis juillet 1980, qu'il avait dirigé trois cliniques chiropratiques dans les régions de Québec et Montréal et qu'il était le fondateur de la Chiro-Clinique Donnacona, inaugurée en mars 2010. Il a obtenu en 1980 son doctorat en chiropratique du Palmer College of Chiropractic de Davenport, en Iowa.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer