Portneuf: sexagénaire battu sauvagement à Noël

Le présumé agresseur, Emmanuel Garneau-Fréchette, a comparu au... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le présumé agresseur, Emmanuel Garneau-Fréchette, a comparu au palais de justice de Québec, lundi.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un sexagénaire de Québec se trouve entre la vie et la mort après une violente altercation avec un jeune homme aux abords de la route 138, dans Portneuf, le soir du réveillon de Noël. Son agresseur a comparu au palais de justice de Québec pour des accusations de voies de fait graves mettant la vie de la victime en danger.

Emmanuel Garneau-Fréchette, 24 ans, de Québec, aurait sauvagement battu l'homme de 63 ans peu après que les deux hommes eurent quitté la même fête de réveillon, le 24 décembre au soir. Garneau-Fréchette, qui possède déjà de multiples antécédents judiciaires et était en probation, aurait ensuite laissé le sexagénaire inconscient aux abords de la route 138, dans le secteur de Cap-Santé.

C'est un citoyen qui passait par là qui a avisé la Sûreté du Québec, vers 23h, qu'un homme gisait inanimé près de la route. À l'arrivée des secours, la victime a rapidement été placée dans une ambulance qui l'a menée vers le centre hospitalier le plus proche. L'homme se trouvait toujours dans un état critique, mardi, plus de deux jours après l'agression. 

Dépêchés sur les lieux du crime le 24 décembre au soir, les enquêteurs ont rapidement remonté la piste jusqu'à Garneau-Fréchette. La victime et lui se connaissaient, et se trouvaient plus tôt à la même fête de réveillon, confirme la Sûreté du Québec, sans pouvoir détailler le lien les unissant. La bagarre entre les deux hommes n'a pas impliqué d'arme blanche.

Le présumé agresseur a été identifié, localisé et arrêté par les forces de l'ordre le jour de Noël. Il a comparu au palais de justice de Québec, lundi, pour des accusations de voies de fait graves mettant la vie de la victime en danger, passibles d'une peine maximale de 14 ans de prison, et non-respect des conditions. 

Emmanuel Garneau-Fréchette demeurera pour le moment derrière les barreaux.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer