Un forcené abattu par la police à Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Un homme de 39 ans qui a blessé une policière à un bras avec une machette a été abattu par les policiers de Québec tôt mardi matin après une poursuite policière qui avait débuté à Lévis et a pris fin sur l'autoroute Charest.

La poursuite policière a débuté vers 2h30 à... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 1.0

Agrandir

La poursuite policière a débuté vers 2h30 à Lévis pour se terminer sur le boulevard Charest près de l'autoroute Henri-IV.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

C'est peu après 2h30 que la police de Lévis aurait pris en chasse l'homme de 39 ans pour une raison qui n'a pas été révélée. La Sûreté du Québec et la police de Québec ont porté assistance à leurs collègues de la Rive-Sud lorsque la voiture du fuyard s'est déplacée vers Québec.

L'utilisation des tapis à clous pour tenter de mettre fin à la poursuite s'est avérée vaine. Alors que les policiers - qui circulaient en direction ouest sur le boulevard Charest - tentaient de mettre fin à la poursuite après une vingtaine de minutes, le fuyard aurait lancé une hache hors de sa voiture.

C'est à ce moment qu'une auto-patrouille de la police de Québec aurait heurté la voiture de l'individu afin de l'intercepter. L'homme de 39 ans serait alors sorti de sa voiture armé d'une machette avec laquelle il aurait frappé une policière à un bras.

Deux des policiers auraient alors fait feu sur l'homme, lui causant des blessures mortelles. Son décès a été constaté lors de son arrivée au centre hospitalier. Quant à la policière, elle a aussi été transportée à l'hôpital pour soigner des blessures mineures causées par l'agression.

Comme des policiers sont impliqués dans le décès, l'enquête a été confiée au Bureau des enquêtes indépendantes, qui a mandaté neuf enquêteurs pour se rendre sur place. Ils devaient arriver vers 10h mardi matin. Le Service de police de la Ville de Montréal agira comme corps de police de soutien dans cette enquête, fournissant les services de deux techniciens en identité judiciaire et d'un reconstitutionniste.

En plus de porter les marques de la... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 2.0

Agrandir

En plus de porter les marques de la collision avec le véhicule du suspect, la voiture de la police de la Ville de Québec montrait des trous résultant de la fusillade.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Quand l'arrestation entraîne un décès

Les situations où un suspect est abattu ou décède durant une intervention policière sont rares dans la grande région de Québec. Les cas récents impliquant le Service de police de la ville de Québec (SPVQ) sont:

Guy Blouin, 3 septembre 2014

Le cycliste circulait sur la rue Saint-François, dans Saint-Roch, lorsqu'il a été happé mortellement par une auto-patrouille. Cette dernière reculait vers lui, vraisemblablement pour l'intercepter parce qu'il roulait en sens inverse. Le décès de la victime a été constaté quelques heures plus tard, à l'hôpital. Le policier au volant de l'auto-patrouille, Simon Beaulieu, doit subir son procès en 2017 pour des accusations de conduite dangereuse et négligence criminelle causant la mort. 

Mathieu Perron, 9 mai 2014

Criminel jugé extrêmement dangereux, Mathieu Perron a été abattu par le Groupe tactique d'intervention (GTI) du SPVQ au Motel Giffard, à Beauport, dans la nuit du 8 au 9 mai 2014. L'homme de 35 ans a été tué par balle alors qu'il était lui-même en possession d'une arme à feu. Il était recherché pour des crimes violents commis seulement trois mois après avoir purgé une peine de 10 ans pour tentative de meurtre contre deux policiers, vol qualifié et séquestration.

Gaétan Plante, 5 octobre 2011

Criminel multirécidiviste et ex-détenu, Gaétan Plante avait été pris en chasse par les patrouilleurs du SPVQ après un cambriolage à la Banque TD de Place Henri-Bourassa. Plante, 48 ans, se débattait au corps à corps avec le policier Yannick Campagna à la fin de la poursuite lorsqu'il a tenté de saisir une arme blanche ou un fusil qu'il avait sur lui. Un autre agent, Simon Roy, l'a atteint d'une balle en plein coeur pour sauver son collègue. Les deux policiers ont éventuellement été décorés de la prestigieuse médaille pour action méritoire.

Guillaume Piedboeuf

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer