D'autres accusations de leurre contre un prof de Québec

Le travail d'enquête et la vérification des adresses... (Facebook)

Agrandir

Le travail d'enquête et la vérification des adresses IP auraient permis aux policiers de relier une certaine Kim Drouin factice ou «Sweetkimmie Drouin» à Marc-Olivier Cloutier.

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le professeur suppléant en mathématiques Marc-Olivier Cloutier sera accusé lundi du leurre informatique de deux autres adolescents.

Cloutier, 26 ans, a été arrêté la semaine dernière et accusé du leurre informatique d'un adolescent de 12 ans de Québec.

Le garçon croyait avoir rencontré sur Facebook une femme de 21 ans du nom de Kim Drouin, qui s'affichait en bikini. 

Le travail d'enquête et la vérification des adresses IP auraient permis aux policiers de relier cette Kim Drouin factice ou «Sweetkimmie Drouin» à Marc-Olivier Cloutier, résidant de Sainte-Foy et enseignant suppléant aux commissions scolaires de la Capitale et des Premières-Seigneuries jusqu'à son arrestation.

Selon l'affidavit déposé par la police de Québec pour obtenir le mandat de perquisition, Kim Drouin a envoyé à l'adolescent de Québec des photos de ses parties génitales et d'elle nue avec une serviette. Elle réclamait en retour des photos sexy de l'adolescent.

Ce dernier, qui prétendait avoir 13 ans, a répondu par des photos de lui-même habillé. Il lui a ensuite envoyé deux ou trois photos de ses parties génitales. Les échanges ont duré une semaine. Ils ont cessé lorsque la mère de l'adolescent s'est inquiétée et a dénoncé le cas à la police.

Deux autres ados

Le Centre canadien de coordination contre l'exploitation des enfants a transmis deux autres dénonciations à la police de Québec en lien avec Marc-Olivier Cloutier.

En 2015, deux adolescents âgés de 15 ans auraient eu des échanges de photos à caractère sexuel et des conversations avec la fameuse Kim Drouin.

Le procureur de la Couronne Me François Godin a confirmé à la juge Johanne Roy que des nouvelles accusations concernant ces plaignants seront déposées lundi. Il a déjà transmis la divulgation de la preuve à la défense.

C'est aussi ce jour-là que l'avocate de Cloutier, Me Geneviève Bertrand, tentera d'obtenir la remise en liberté sous conditions de son client, jeune homme sans antécédents judiciaires.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer