Déneigement de toiture: votre vie est menacée

Le toit était recouvert de neige. Quand celle-ci... (Fournie par la CNESST)

Agrandir

Le toit était recouvert de neige. Quand celle-ci s'est détachée, Julien Dufour a été entraîné et enterré. La masse blanche pesait environ une tonne.

Fournie par la CNESST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) invite la population à la plus grande prudence avant de déneiger les toitures ensevelies par les récentes précipitations. Il y a grand risque de blessure, voire de décès.

L'ancienne CSST rendait public mercredi matin un rapport d'enquête sur la mort du président de l'entreprise Constructions Gérard Dufour le 31 mars à Saint-Irénée. Julien Dufour avait grimpé sur la toiture de tôle pentue d'une résidence avec deux collègues. Le trio devait enlever la neige avant de pouvoir installer... de nouveaux garde-neige.

La hauteur au bas du toit étant de moins de trois mètres, ils n'étaient pas obligés d'enfiler un harnais; ils auraient néanmoins pu s'attacher. Malheureusement, la masse blanche s'est détachée d'un coup sec : «C'est un phénomène que l'on peut comparer à une avalanche», explique l'enquêtrice Fatim Diallo. Les deux ouvriers sont tombés à l'écart, mais Julien Dufour a été complètement enterré. Il a reçu sur la tête l'équivalent du poids d'une petite voiture comme une Yaris ou une Accent, illustre-t-elle.

«On est au balbutiement de l'hiver», enchaîne la directrice Santé et sécurité du Service de la prévention et de l'inspection de la CNESST pour la Capitale-Nationale, Caroline Sylvestre. «Malheureusement, il y a un décès qui a été constaté, il y a quelqu'un qui a été enseveli. On veut que les gens prennent ce risque en considération parce qu'on veut éviter qu'un tel accident se reproduise. Avec les chutes de neige importantes cette semaine, il y a plein de gens qui vont procéder à des opérations de déneigement. Donc ce qu'on veut rappeler, c'est de bien planifier les opérations de déneigement.»

Planifier

Il est primordial de planifier les travaux, reprend Fatim Diallo. Il faut évaluer la hauteur, penser au facteur «glisse» du type de revêtement, au vent, à la hauteur de l'ouvrage, son inclinaison... «Puis, ce qu'on privilégie toujours, c'est d'essayer de travailler à partir du sol. Ça doit être ce qu'on doit voir en premier. Et lorsque ce n'est pas possible, on pourrait utiliser d'autres méthodes alternatives. Mais travailler à partir du sol, c'est la priorité.» Comment? Avec une pelle télescopique en prenant soin d'éviter les fils électriques.

S'il est nécessaire de grimper, il serait préférable de s'attacher. Et de commencer à retirer la neige par le faîte du toit en la poussant pour terminer au bord. «Parce que quand tu te mets sur le bas de la toiture, tu te mets à risque de recevoir des masses de neige qui proviennent du haut de la toiture. Et en se mettant dans le haut, il faut aussi prévoir des moyens de protection contre les chutes.»

Elle ajoute : ne poireautez pas jusqu'à ce que votre demeure ou votre entreprise croule sous le poids de la neige. «Déneiger au fur et à mesure, ne pas attendre les accumulations importantes.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer