Un ado de 14 ans utilisé comme prostitué

Le palais de justice de Québec... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le palais de justice de Québec

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jimmy (prénom fictif), 14 ans, rentrait tous les soirs chez lui avec de l'argent en poche et des cadeaux. Ses parents se sont toutefois dits surpris quand Gaston Fiset, un pédophile récidiviste, a été arrêté pour avoir utilisé le garçon comme prostitué.

Fiset, 76 ans, de Québec, a plaidé coupable jeudi à des accusations de proxénétisme, d'avoir fait des contacts sexuels à un adolescent de moins de 16 ans et d'avoir incité le jeune à le toucher.

À l'automne 2014, des voisins ont appelé la police pour dénoncer Gaston Fiset qui, selon eux, recevait souvent un jeune homme chez lui. 

Les policiers de Québec ont exercé une surveillance et ont vu Jimmy faire des visites parfois quotidiennes, parfois la fin de semaine.

Jimmy déjeunait chez Fiset et partait pour l'école avec de l'argent de poche. L'apparente relation d'amitié a pris rapidement une tournure criminelle, a indiqué la procureure de la Couronne, Me Carmen Rioux.

Gaston Fiset a commencé par faire des massages à son jeune protégé. L'homme âgé et l'adolescent ont ensuite posé des gestes de masturbation et de fellation, moyennant une rétribution pour  Jimmy.

Tombés des nues

Après avoir amassé suffisamment de preuves, les policiers ont pu arrêter Fiset en mars 2015. Les parents de Jimmy, eux, sont tombés des nues. «Leur jeune avait des biens de grande valeur et ça n'a pas éveillé de soupçons», note la procureure de la Couronne. 

Gaston Fiset avait acheté un vélo à Jimmy et le conservait chez lui.

Au moment des faits, le septuagénaire était en probation après une condamnation pour avoir communiqué à répétition avec un garçon de 12 ans. Fiset tentait d'attirer ce jeune avec des tablettes de chocolat.

Il a dû purger une peine de 90 jours de prison et faire une thérapie pour déviants sexuels.

Face à la délinquance persistante de Fiset, la Couronne entend demander un encadrement supplémentaire avec une déclaration de délinquant dangereux ou à contrôler.

Le dossier reviendra à la cour le 28 février.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer