Attaque au couteau: un militaire de Valcartier arrêté

L'agression a eu lieu vers 14h40 dans une... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

L'agression a eu lieu vers 14h40 dans une résidence de Val-Bélair.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un militaire de 22 ans basé à Valcartier a été arrêté par la police de Québec, mercredi soir, quelques heures après une attaque au couteau qui a fait deux blessés, dont un grave.

L'agression armée a eu lieu vers 14h40 dans une résidence de la rue Chanteclerc, à Val-Bélair. Selon nos sources, l'altercation serait en lien avec une histoire de drogue, bien que le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ait refusé de corroborer ces informations pour le moment, l'affaire faisant l'objet d'une enquête.

Les autorités ont seulement confirmé que deux personnes, un homme et une femme dans la trentaine, avaient subi des blessures à l'arme blanche. L'homme, qui aurait déjà été accusé en matière de stupéfiants dans le passé, était jugé dans un état grave à l'arrivée des secours. Le SPVQ a confirmé en soirée qu'il était hors de danger. L'autre victime présentait des saignements à la tête, mais ses blessures étaient somme toute moins sévères.

Le suspect, qui avait pris la fuite à bord d'un véhicule après l'attaque, a été capturé par le SPVQ quelques heures plus tard, à une vingtaine de kilomètres de la scène de crime. Le jeune homme de 22 ans, qui selon nos informations est un militaire membre du 5e Groupe-brigade mécanisé de Valcartier, a été intercepté par le maître-chien dans le secteur de la rue des Hirondelles, à Saint-Gabriel-de-Valcartier. Il vivrait à proximité. Le groupe tactique d'intervention (GTI) était aussi sur place lors de l'intervention.

Accusations possibles

Marie-Ève Painchaud, porte-parole au SPVQ, ignorait toujours quels chefs d'accusation seraient retenus contre le suspect. Ce dernier devait être interrogé par les enquêteurs des crimes majeurs du SPVQ en soirée. S'il n'est pas accusé de tentative de meurtre, soit l'accusation la plus grave, il pourrait être accusé d'agression armée ou de voies de fait armées.

L'homme blessé durant l'agression sera aussi rencontré par le SPVQ lorsque son état de santé le permettra.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer